Tremblez mortels ? Des squelettes rigolos s'invitent au château de la Barben

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/07/2013 à 17H17
L'artiste Jean Vérame et son nouvel ami, un squelette pas très bavard...

L'artiste Jean Vérame et son nouvel ami, un squelette pas très bavard...

© Capture d'écran Culturebox

Avec l'art contemporain, on en a vu des vertes et des pas mûres. Mais s'amuser avec des squelettes, c'est le pompon. Jean Vérame, artiste facétieux souvent rattaché au land art pour ces installations en plein air, investit le château de la Barben dans les Bouches-du Rhône et ses jardins, lui imposant d'étranges pensionnaires. Pas moins de 120 squelettes colorés sont à découvrir jusqu'au 24 août...

La mort nous fait tous peur. Comment l'appréhender, y-a-t-il quelque chose après ou retournons nous à la poussière, revient-on sous une quelconque forme pour un nouveau passage sur terre ? Autant de questions qui conduisent à l'angoisse, atroce, despotique. N'ayant aucune envie de voir le drapeau noir planté sur son crâne incliné,  Jean Vérane, l'explorateur, nous offre un hymne à la vie pour le moins atypique.

Avec "Squelettes exquis", clin d'oeil amusant au jeu du cadavre exquis, il fait un beau pied de nez à la mort, redonnant des couleurs à ces vieux os... en plastique. Une manière de nous dire que la mort, au delà de l'idée qu'on s'en fait, ne doit pas être si terrible.

Reportage de J-L. Boudart, F. Renard
A la manière d'un Baudelaire, qui par la puissance des mots trouvait de la beauté dans les charognes, Jean Vérame s'amuse à rendre à ces squelettes en toc, de formes identiques mais de tailles variables, une seconde jeunesse. On est bien loin des cadavres putréfiés de Barjavel. Ici, les squelettes forment une joyeuse farandole, mise en scène avec beaucoup d'humour, venant jusqu'à dialoguer avec les vivants à travers de petits cartons type : Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

En dépassant l'idée d'une représentation figée, l'artiste invite chacun à réfléchir de manière ludique sur son propre rapport à l'existence. Cassant l'aspect angoissant qu'inspire le squelette dans l'imagerie populaire (comme l'avait fait "Burton avec "L'étrange Noël de Mr. Jack"), il nous montre qu'il suffit de rire de nos pires angoisses pour pouvoir tout simplement vivre sa vie. Pas bête...

Exposition "Squelettes exquis" Jusqu'au 24 août
Route du Château  
13330 La Barben
Tél : 04 90 55 25 41