Topolino éclaire le musée Paul Valéry avec ses nouvelles vues de Sète

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/02/2016 à 16H43
Expo topolino © France 3 / Culturebox

Le musée Paul Valéry de Sète accueille jusqu'au 28 février 2016, une quarantaine d’œuvres de Topolino. Réalisées en 2015 à la demande de la ville et du musée, ces peintures proposent un regard global sur Sète avec le point de vue d'un artiste en perpétuel mouvement. Visite guidée, au pas de course, dans le dédale des couleurs franches et des lignes cambrées.

Le musée Paul Valéry de Sète rend hommage à un enfant du pays, Topolino. L'artiste peut même se targuer du titre de "dessinateur officiel de la ville de Sète". Le musée réunit dans cette exposition une quarantaine d'oeuvres récentes et inédites que l'artiste a réalisées en deux mois et demi. 

Passionné, enjoué et prolixe,Topolino passe d'une oeuvre à l'autre pour faire découvrir ses nouvelles vues de Sète. 

Reportage : JM Escafre / S. Bonnet / A. Vaillant / J. Marin 

L'âme de Sète s'exprime dans les couleurs saturées

Toiles grand format, peintures sur papier et dessins, toutes ces oeuvres ont pour terreau la ville, son identité, son patrimoine.

Entre Raoul Dufy et Hugo Pratt, Topolino use d'un trait affirmé et de couleurs saturées. Si les apparences sont sages, l'artiste titille l'académisme et se joue des perspectives. Pour les visiteurs sétois, ces lignes qui se courbent reflètent précisément l'âme de Sète. A savoir fantaisiste et pittoresque.
topolino à sète © France 3 / Culturebox

Je peins comme je parle et comme je dessine, c'est à dire très vite

Topolino

Topolino la petite souris sétoise

En italien, Topolino signifie Mickey. Un peu comme la petite souris de Disney, le peintre à  l'imaginaire débordant ne s'interrompt jamais. Frère cadet du très bouillonnant Robert Combas,Topolino a choisi un pseudo pas sérieux qui parle à tous les âges. "Sète est une ville où il y a paraît-il un artiste à chaque coin de rue... au coin de ma rue il y avait deux artistes, j'étais celui de trop", dit-il avec distance. 
Topolino donne des couleurs flashy et de nouvelles courbes à Sète au musée Paul Valéry

Topolino donne des couleurs flashy et de nouvelles courbes à Sète au musée Paul Valéry

© France 3 / Culturebox

Il s'exprime vite, très vite, passe d'une idée à l'autre mais reste absolument cohérent, comme l'ensemble de son oeuvre exposée au musée Paul Valéry. "A un moment je trouvais que j'avais mis trop de bleu, je commençais à en avoir marre, donc j'ai fait un ciel rose", lance-t-il avec désinvolture.  

L’exposition réunit par ailleurs un ensemble de 11 grands dessins sur papier kraft, révélant un aspect moins connu de sa production.