Succès de la souscription Ingres du musée des Beaux-Arts de Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/12/2012 à 15H25
Jean Auguste Dominique Ingres, L'Arétin et l'envoyé de Charles Quint, 1848, Huile sur toile 41,5 X 32,5 cm.

Jean Auguste Dominique Ingres, L'Arétin et l'envoyé de Charles Quint, 1848, Huile sur toile 41,5 X 32,5 cm.

© MBA Lyon / Alain Basset

Le musée des Beaux Arts de Lyon a annoncé lundi avoir finalisé l'acquisition d'un tableau de Jean Auguste Dominique Ingres, "L'Arétin et l'envoyé de Charles Quint", grâce à une souscription publique de 80.000 euros lancée le 15 septembre et qui a réuni 1.536 donateurs.

C'est la première fois que le musée des Beaux-Arts (MBA) lançait une souscription auprès du public, suivant ainsi l'exemple inédit du musée du  Louvre.

"Nombre de donateurs nous ont fait part de leur fierté de pouvoir participer à l'enrichissement du patrimoine, patrimoine qui appartient à tous et que nous avons vocation à léguer aux générations futures", souligne Sylvie Ramond, directeur du MBA.

Cette oeuvre d'Ingres était mise en vente par une galerie parisienne au prix de 750.000 euros. Le MBA avait déjà collecté 670.000 euros grâce aux  différents clubs de mécènes qui le soutiennent, ainsi qu'aux collectivités locales et à l'Etat.

"Opportunité rare sur le marché de l'art", selon le MBA, cette oeuvre de 1848 illustre un épisode plus ou moins légendaire de la vie d'un écrivain italien de la Renaissance, Pietro Aretino, dit l'Arétin, qui reçoit l'envoyé de Charles Quint.

Commandée par un mécène proche du peintre, Jean-Baptiste Marcotte-Genlis, elle avait été conservée par les descendants de la famille et n'était réapparue sur le marché de l'art qu'en 2010.

L'oeuvre du célèbre peintre, connu notamment pour ses nus féminins,  "permettra de compléter l'ensemble de peintures du XIXè siècle en donnant à cet  artiste une place à sa juste mesure", souligne le MBA dans un communiqué. Elle sera présentée au public à partir de février 2013.