Sismikazot, duo de street-artistes à hauteur d'hommes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/07/2016 à 17H38
SISMIKAZOT © France 3 / capture d'écran

Paul et Rémi, du duo de peintres graffeurs " Sismikazot" proposent jusqu'au 9 juillet une exposition de peinture intitulée "Le grand chemin". Des toiles peintes à la bombe et à l'acrylique, des sérigraphies ainsi que leur deuxième livre "La vie va vite en vrai" sont à découvrir dans leur atelier de Cornac, dans le Lot, transformé pour l'occasion en une véritable galerie d'art.

Cela fait des années que ce tandem de vieux potes (ils se connaissent depuis le collège) travaille à l'unisson, conjuguant des talents de graffeurs qu'ils ne cessent de faire évoluer et qu'ils enrichissent au grè de leurs voyages, de leurs rencontres ou de l'inspiration de l'instant. Pour cette seconde exposition personnelle, le duo "Sismikazot" a donc fait le choix de se mettre à nu pour révéler ses valeurs et convictions, sans militantisme aucun, à travers une cinquantaine d'oeuvres.

Equipe : E. Marlot / J-P. Jauze / L. Dartiguelongue
Le travail de "Sismikazot", principalement inspiré du graffiti, est un subtil équilibre entre l'abstrait et le figuratif qu'ils manient à quatre mains pour mieux révéler leurs desseins. Les deux acolytes oeuvrent avec leur coeur et réalisent du coup divers projets avec différents publics ; ils aiment partager et n'hésitent pas à faire du "travail collaboratif".

On a une démarche assez particulière qui inclut beaucoup les gens ; des gens du quartiers ou du village ou des gens de la rue dans laquelle on travaille [...] Nous on est là une semaine mais les gens après vivent au quotidien avec notre mur. C'est super important pour nous de leur laisser la parole. Alors on pose une question sur un cahier posé sur une table, les gens écrivent et nous on le réécrit sur le mur et ça devient une oeuvre collective"

Rémi et Paul / SISMIKAZOT

L'exposition de "Sismikazot" rassemble des oeuvres très différentes les unes des autres ; après avoir fait leurs armes durant 10 ans dans la culture graff, le duo a fait du chemin et s'en est incontestablement affranchi.

C'est une constante recherche et évolution. On a pas envie de stagner et de s'arrêter vers un truc qui a marché, on a envie d'évoluer [...] Le thème global de nos peintures sont les sentiments, les émotions. Il n'y a pas du tout de politique, c'est plus lié à un ressenti humain".

Rémi et Paul SISMIKAZOT

L'exposition est à découvrir dans leur atelier à Cornac jusqu'au 9 juillet 2016. Après ça, le  tandem sillonnera les routes de France, pour habiller de leurs grandes fresques murales, des façades décrépies.