Sept millions d'euros : vente record pour un tableau d'Ensor chez Sotheby's

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/12/2016 à 09H34, publié le 08/12/2016 à 09H31
"Squelette arrêtant masques" de James Ensor.

"Squelette arrêtant masques" de James Ensor.

© Denis Closon/ISOPIX/SIPA

Un tableau du peintre belge James Ensor, "Squelette arrêtant masques", s'est envolé le 7 décembre à 7,4 millions d'euros, record mondial pour cet artiste, lors d'une vente chez Sotheby's à Paris, a annoncé la maison d'enchères.

"Squelette arrêtant masques" de Jamers Ensor : cette huile sur toile était demeurée dans la même famille depuis près d'un siècle et apparaissait pour la première fois sur le marché, estimée entre 1 million - 1,5 million d'euros. Chez Sotheby's, le 7 décembre, elle s'est envolée à 7,4 millions d'euros, record mondial pour cet artiste.

L'obsession d'Ensor pour les personnages grotesques

Elle a été peinte à Ostende en 1891 pendant la  période la plus féconde de l'artiste, entre 1887 et 1893. La toile (30,5 x 50,7 cm)  est très représentative de sa vision sarcastique du monde et de son obsession pour les personnages grotesques.
"Squelette arrêtant masques" de James Ensor.

"Squelette arrêtant masques" de James Ensor.

© Denis Closon/ISOPIX/SIPA

Cette toile peut être considérée comme "l'une des plus importantes redécouvertes de l'oeuvre" d'Ensor pour cette période, selon Sotheby's, qui a souligné "l'extraordinaire fraîcheur de ses couleurs (...), le sujet iconique mettant en scène les figures emblématiques de l'art d'Ensor et la composition  d'une modernité inouïe".