Robert Combas, l'impressionnante rétrospective à la galerie Lambert d'Avignon

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/12/2016 à 14H43, publié le 15/12/2016 à 13H41
Robert Combas dans sa rétrospective d'Avignon

Robert Combas dans sa rétrospective d'Avignon

© France 3 / Culturebox

Jusqu'au 5 juin 2017, la galerie Lambert d'Avignon consacre une importante rétrospective à l'oeuvre de Robert Combas, l'un des concepteurs de la figuration libre, artiste majeur des années 80. Les 300 tableaux choisis pour cette exposition illustrent l'inspiration délirante de cet artiste qui a connu un long passage à vide.

A Avignon, la galerie Lambert propose jusqu'au 5 juin 2017 une rétrospective en 300 tableaux du monde délirant de Robert Combas. Ces images ont accompagné les années 80 au cours desquelles personnages cauchemardesques et couleurs faussement optimistes ont surgi de son imagination. Une inspiration alimentée par des addictions qui manquèrent lui être fatales au fil des décennies suivantes. On retrouve l'artiste presque sexagénaire, toujous habité de la même fièvre créatrice.

Reportage : M. Berrurier / S. Pichavant / D. Arzur / R. Blondeau

Je suis un homme vieilli qui, depuis trente ans, travaille sans arrêt... qui fait de la couleur... mais qui est très pessimiste pour l'avenir

Robert Combas

Robert Combas paraît échappé d'une de ses toiles. A 59 ans, l'inventeur, avec Di Rosa et Ben de la "figuration libre", a marqué les années 80 de ses personnages faussement enfantins, coincés dans des couleurs psychédéliques et des situations inextricables. Comme le film "Eraserhead" de David Lynch en 1977, ses tableaux donnent l'impression d'assister en spectateur au cauchemar d'un autre, démuni de référence et privé de ses propres repères. Mais où le cinéaste américain nous entraînait dans un monde noir et blanc, Combas nous arrose de couleurs vives, violenteset dénuées de toute joie, de toute gaieté.