Diaporama 7 photos
Par Marie Pujolas @Culturebox

Renoir entre la bohème et la bourgeoisie : les premières années

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/04/2012 à 14H38
  • En été, 1868
    01 /07
    En été, 1868
    Portrait de Lise Thérot, qui fut la maîtresse de Renoir de 1865 à 1872. 
    © Staatliche Museen zu Berlin, Nationalgalerie / Jörg P.Anders
  • Portrait de Frédéric Bazille, 1867
    02 /07
    Portrait de Frédéric Bazille, 1867
    Le peintre Frédéric Bazille était un grand ami de Renoir. Ils ont étudié ensemble à l'école des Beaux-Arts de Paris. 
    © Musée Fabre Montpellier/Musée d'Orsay Paris/Hervé Lewandowski
  • Le garçon au chat, 1868
    03 /07
    Le garçon au chat, 1868
    Ce nu masculin est unique dans l'oeuvre de Renoir. On ne connaît pas l'identité du garçon qui a posé, de dos, câlinant un chat. 
    © Musée d'Orsay, Paris / René Gabriel Ojéda
  • Café concert ou la première sortie, 1876
    04 /07
    Café concert ou la première sortie, 1876
    Haut lieu de la vie artistique parisienne, le théâtre. Un univers bourgeois qui inspira de nombreuses fois Renoir. 
    © The National Gallery, London
  • Femme à l'ombrelle dans un jardin, 1875-1876
    05 /07
    Femme à l'ombrelle dans un jardin, 1875-1876
    L'exposition de Bâle présente les premières tableaux impressionnistes significatifs de Renoir, dont celui-là. 
    © Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid
  • Femme dans un jardin (La femme à la mouette), 1868
    06 /07
    Femme dans un jardin (La femme à la mouette), 1868
    Nouveau portrait de Lise Thérot. 
    © Kunstmuseum Basel / Martin P. Bühler
  • La promenade, 1870
    07 /07
    La promenade, 1870
    La promenade, 1870 © The J. Paul Getty Museum, Los Angeles

Le Kunstmuseum de Bâle présente jusqu'au 12 août une exposition consacrée aux premières années de la vie d'artiste du grand Renoir. Si on reconnaît aisément son trait, on découvre la personnalité d'un jeune homme tiraillé entre deux mondes qu'il fréquente, celui de la bohème et de la bourgeoisie. Il met également souvent en scène sa maîtresse de l'époque Lise Tréhot