Pierre-Marie Brisson, un peintre d'aujourd'hui dans la lignée de Matisse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/03/2016 à 17H52
1980-216, la première rétrospective Pierre-Marie Brisson à Orléans 

1980-216, la première rétrospective Pierre-Marie Brisson à Orléans 

© France 3 / Culturebox

La Collégiale Saint Pierre le Puellier d'Orléans propose, jusqu'au 24 avril 2016, une exposition d'œuvres remarquables du peintre Pierre-Marie Brisson. Originaire d'Orléans, son talent est salué de New York à Tokyo, deux villes où il expose régulièrement. Sa profonde admiration pour Matisse est évidente dans son travail.

Depuis 1981, Pierre-Marie Brisson expose régulièrement en France, en Allemagne, en Suède, au Japon, aux Etats-Unis et au Canada : des pays où ses toiles sont présentes dans de nombreux musées. Mais à 60 ans, Pierre-Marie Brisson est moins connu dans sa propre ville d'Orléans. 

Après trois ans et demi d'absence le peintre y est à nouveau exposé pour une rétrospective exceptionnelle de 35 ans de carrière. 

Reportage : Alain Heudes /  P. Ngankam

Matisse : le maître absolu

Tombé dès son adolescence dans la peinture, Pierre-Marie Brisson voue une profonde admiration à Henri Matisse. Cette passion transparaît dans ses compositions rythmées et dans ses configurations abstraites aux couleurs chaudes.

Mais le peintre sculpteur ne se contente pas de suivre les traces du maître français, ni de lui rendre hommage. Il creuses ses propres lignes, crée un riche répertoire de poses, de corps, de gestuelles et d’humeurs, dont émane une vive émotion.  

La passion pour Matisse transparaît dans l'oeuvre de Brisson

La passion pour Matisse transparaît dans l'oeuvre de Brisson

© Culturebox

La douceur absolue

A partir d’une technique apparemment complexe qui mêle à sa peinture aux couleurs très pures, collage ou marouflage en multicouches, Pierre-Marie Brisson obtient des formes épurées presque aériennes sur une texture qui n’est pas sans évoquer l’art rupestre qui le passionne depuis son enfance.
 

Brisson art rupestre © France 3 / Culturebox

Si la légèreté des fleurs ou des corps dansants rappellent les découpages de Matisse, elle évoque aussi un autre maître : Degas.

Brisson utilise facilement des couleurs intenses, fauves, du bleu cobalt ou du rouge pour faire vivre ses peintures dans un bain de lumière. Il se dégage de ses toiles de la douceur et de la rêverie.
 

Brisson bis © France 3 / Culturebox

 

Pierre-Marie Brisson

Pierre-Marie Brisson est né à Orléans et après une enfance déjà passionnée par l’art (il peint dès l’age de quatorze ans), encouragé par le peintre Bernard Saby, il réalise en 1980 une première exposition aux Etats Unis, à la Galerie Franklin Bowles, le consacrant comme un artiste majeur de sa génération, régulièrement exposé depuis en France et dans le monde, et dont les œuvres ont été achetées par les musées de New York, Los Angeles, San Francisco et d’autres grandes collections privées internationales. Pierre-Marie Brisson vit et peint aujourd’hui entre Paris et la Camargue.

Brisson portrait © France 3 / Culturebox