Patrick Moya, artiste narcissique, en vernissage virtuel à Villers-lès-Nancy

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/06/2016 à 15H12
La maquette de Moya en vue de son exposition au château Mme de Grafigny 

La maquette de Moya en vue de son exposition au château Mme de Grafigny 

© France3/culturebox

Patrick Moya, artiste niçois polymorphe et narcissique, a créé un univers fantastique, une oeuvre protéiforme où il est le personnage central. Il a lui-même réalisé le vernissage virtuel de son exposition "Moya", au Château Madame de Graffigny à Villers-lès-Nancy. Plus vrai que la réalité.

La vie c'est le mouvement ! et Patrick Moya, toujours en action, excelle dans l'art de changer de registre. Sculptures céramiques, peintures, fresques, ou installations in situ, l'artiste polymorphe laisse sa trace dans toute son oeuvre. Du Moya circus au Moya Land. De la génération Punk des années 70 aux grandes performances de rue des années 80, le niçois oscille entre le kitch et l'avant garde.

Touche à tout infatigable, il peut en l'espace d'une journée peindre une fresque sur les murs d'une chapelle et préparer un vernissage dans son Moya Museum sur Second Life. Car l'artiste qui tente de sortir du cadre contraignant de l'art contemporain a fait une remarquable plongée dans le monde du multimédia.  Et c'est naturellement qu'il a mis en scène le vernissage de sa prochaine exposition au château Mme de Graffigny, à partir d'images virtuelles. 

Reportage : Yves Quéméner - François Bobet - Patrice Biot 

Du virtuel au réel

L'intarissible Patrick Moya a donc réalisé le vernissage virtuel de son exposition "Moya" à Villers-lès-Nancy, sur le serious game "Moya Land", surface virtuelle de 260000 m2, créée en 2007 et accessible directement sur internet. L'inauguration s'est déroulée quelques jours avant le vernissage officiel.