"Nus Académiques", l'art de dessiner le nu s'expose à la Galerie des Beaux-Arts

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/11/2010 à 11H16
"Nus Académiques", l'art de dessiner le nu s'expose à la  Galerie des Beaux-Arts

"Nus Académiques", l'art de dessiner le nu s'expose à la Galerie des Beaux-Arts

© Culturebox

"Nus Académiques", c'est le titre de l'exposition proposée jusqu'au 31 janvier 2011 à la Galerie des Beaux-Arts à Bordeaux. Une centaine de dessins provenant de l'Académie Royale de Peinture permet de redécouvrir l'art de dessiner le nu d'homme.

Cette exposition fait figure d'événement car les oeuvres exposées sont rarement présentées au grand public. Un public qui va redécouvrir la tradition qui entourait le dessin de nu à l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture, une institution créée en 1648 par l'artiste-peintre et décorateur Charles le Brun. Les élèves devaient en effet d'abord étudier le dessin d'après l'antique, c'est-à-dire à partir de la statuaire. Ensuite, ceux qui maîtrisaient parfaitement ce premier aspect pouvaient travailler le modèle nu, vivant. On a d'ailleurs reproché à des artistes comme David, Girodet ou Guérin d'avoir trop longtemps pratiqué l'étude de la statuaire et de produire des dessins trop "raides". L'exposition montre aussi que si  l'étude du nu a suivi des règles immuables, elle a été influencée par les époques. Au XVIIème siècle, on insistait sur la profondeur et le volume. Un siècle plus tard, la précision anatomique et la ligne comptaient davantage dans la perception et l'interprétation du modèle.
- > A voir aussi sur Culturebox
->>
Conversations-intimes-un-autre-regard-sur-la-nudite
->> Le-peintre-Eugène-Delacroix-et-la-photographie
->> Sensualite-et-volupté-au-nouveau-musée-départemental-de-Fandre