Musée Soulages à Rodez : soupçons de "trafic d'influence" et "favoritisme"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/07/2014 à 20H21
Le musée Soulages est situé au coeur de la ville de Rodez, tout près de la cathédrale.

Le musée Soulages est situé au coeur de la ville de Rodez, tout près de la cathédrale.

© Jean-Louis Pradels/La Dépêche du Midi/MAXPPP

Le musée Soulages de Rodez, fraîchement inauguré, fait face à de lourds soupçons concernant sa construction. Une enquête de la police judiciaire de Toulouse a été ouverte il y a déjà plus d'un an pour "favoritisme" et "trafic d'influence".

Depuis plus d'un an, la police judiciaire de Toulouse enquête sur le marché de la construction du musée Soulages de Rodez, en raison de soupçons de "favoritisme" et de "trafic d'influence", a-t-on appris jeudi 10 juillet auprès du parquet. Le procureur de la République à Rodez, Yves Delpérié, a confirmé à l'AFP avoir "ouvert le 18 mars 2013 une information judiciaire pour favoritisme, trafic d'influence, complicité et recel". L'enquête est menée par le Service régional de police judiciare (SRPJ) de Toulouse.

"Un petit truc à donner, un pourcentage"

Selon le quotidien Midi-Libre, "de drôles d'écoutes téléphoniques" d'entrepreneurs du sud de la France ont amené la police à enquêter sur les conditions d'attribution de certains lots du marché de construction du bâtiment. D'un coût de plus de 25 millions d'euros TTC, le vaste musée public a été financé par la communauté d'agglomération du Grand Rodez, l'État, la région Midi-Pyrénées et le département de l'Aveyron. Il a été inauguré le 30 mai par le président François Hollande, en présence du peintre Pierre Soulages dont les œuvres y sont exposées.
Pierre Soulages dans son musée de Rodez

Pierre Soulages dans son musée de Rodez

© PATRICE THEBAULT / ONLY FRANCE
Dans son édition réservée aux abonnés sur internet, Midi-Libre rapporte que des policiers enquêtant depuis Bordeaux sur une affaire de corruption ont d'abord intercepté, en 2011, les conversations téléphoniques de différents entrepreneurs du sud de la France. Parlant du projet de musée Soulages, ils évoquaient "un petit truc à donner, un pourcentage", en contrepartie d'un appui.

Deux entrepreneurs déjà interrogés

L'enquête doit établir si les moyens ainsi évoqués ont pu être utilisés pour l'octroi du chantier et si des commissions ont été versées en l'échange de l'obtention de contrats. Selon Midi-Libre, deux des entrepreneurs identifiés dans ces écoutes ont déjà été interrogés et ont affirmé qu'ils n'avaient pas donné suite à ces propositions. Un seul d'entre eux avait obtenu un lot du chantier à Rodez, d'après le journal.

Le musée Soulages avait accueilli, les trois premiers jours de son ouverture, près de 12.000 visiteurs, parfois venus de loin. Le bâtiment, conçu par les catalans RCR Arquitectes et Passelac & Roques Architectes, s'étend sur 6.000 m2. Il consacre 1.700 m2 aux collections et 505 m2 aux expositions temporaires.

Musée Soulages : Jardin du Foirail, avenue Victor Hugo, Rodez.
Tél : 05 65 73 82 60
Courriel : museesoulages@agglo-grandrodez.fr