Miss Tic s'expose à Paris "hors les murs"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/12/2010 à 09H37
Miss Tic s'expose à Paris "hors les murs"

Miss Tic s'expose à Paris "hors les murs"

© Culturebox

La graffeuse Miss Tic expose à Paris. Les deux expositions ont lieu en même temps, au "Cabinet d'amateur", et à la galerie W à Paris, jusqu'au 9 et au 12 janvier 2011. C'est une belle reconnaissance pour celle qui a fait des murs de la capitale ses toiles. C'est aussi une façon de découvrir les arts de rue dans un autre contexte, en tableaux, en livre ou en photos.

Miss Tic est une "précurseure" ou "précurseuse". Mais n'insistez pas trop sur le "euse", justement. Elle n'aime pas qu'on la remarque pour son sexe. Ce sont ses oeuvres qu'elle fait parler, et c'est à travers elles qu'elle préfère exprimer les rapports de séduction, la société de consommation,ou les rapports charnels. Miss Tic est une "précurseuse" parce qu'elle a commencé à faire parler les murs de la ville dès 1985. C'est un aboutissement, et le début d'une aventure, après des études en arts appliqués et quelques années de rêve américain. De retour à Paris après une déception amoureuse, elle décide de s'exprimer au pochoir, sur les murs, et de parler d'amour, comme une poète de rue. Elle esquisse des auto-portraits, résume des états d'âme en jeux de mots. Son style s'affine, la reconnaissance vient, mais Miss Tic refuse de se prendre au sérieux. Et d'ailleurs, elle dit dans un tag : "posséder c'est se faire posséder".

- > A voir aussi sur Culturebox :
->> les vidéos sur les
graffitis