Marco Hernandez, graphiste du nouvel album de Yannick Noah

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/09/2010 à 10H03
Marco Hernandez, graphiste du nouvel album de Yannick Noah

Marco Hernandez, graphiste du nouvel album de Yannick Noah

© Culturebox

Les tableaux de Marco Hernandez, peintre rouanais, ornent la pochette de nouvel album de Yannick Noah. Les deux hommes se sont connus en 1993 dans la boutique de Marco, qui vendait à l'époque des instruments de musique.

Frontières, le dernier album de Yannick Noah s'est logiquement classé en top des ventes dès sa sortie, le 23 août 2010. Logiquement car l'ancien tennisman est, rappelons-le, la personnalité préférée des Français pour la sixième année consécutive. Un album très attendu par son public, qui n'avait rien à se mettre sous la dent depuis Charango il y a quatre ans.
Résultat : un 8e opus qui est comme sa pochette, bariolée. On y retrouve des touches de reggae, mais aussi de blues, influence sans doute des Etats-Unis où Yannick Noah vit depuis deux ans. Il a rejoint son fils Joakim à New York, une ville qui l'a visiblement marqué puisqu'il lui consacre une chanson "Ma Pomme".
L'exil, et l'immigration sont d'ailleurs des thèmes récurrents abordés dans "No one's land" et "Dans le Rio Grande". Casser les Frontières, Yannick Noah en a l'habitude, le franco-camerounais l'a prouvé cet été avec son Carcéral Tour dans les prisons françaises. L'ancien sportif de haut-niveau fait sa rentrée au stade, le Stade de France, le 25 septembre.

A voir aussi sur Culturebox :
- Yannick Noah et son Carcéral Tour au centre pénitentiaire de Moulins
- Une saison graphique au Havre
- l'école-d'art-du-Havre-expose-le-graphisme
- Abbey Road, la photo toujours culte quarante ans après les Beatles