Marc Chagall en peinture et en musique à Montréal

Par @Culturebox
Publié le 25/01/2017 à 15H33
Marc Chagall : à gauche "Le Violoniste vert", New York, Solomon R. Guggenheim Museum - à droite, maquette de toile de fond pour "Daphnis et Chloé", collection particulière

Marc Chagall : à gauche "Le Violoniste vert", New York, Solomon R. Guggenheim Museum - à droite, maquette de toile de fond pour "Daphnis et Chloé", collection particulière

© A gauche Photo The Solomon R. Guggenheim Foundation / Art Resource, NY - A droite © SODRAC & ADAGP 2017, Chagall ®. © Archives Marc et Ida Chagall, Paris

Une grande exposition revisite l'éclectisme artistique de Marc Chagall au musée des Beaux-arts de Montréal (MBAM), le tout rythmé par des airs de musique klezmer ou symphonique (jusqu'au 11 juin 2017).

"Chagall : couleur et musique" est l'une des plus importantes expositions jamais consacrées à l'artiste qui a traversé le siècle dernier. Elle montre comment la musicalité a imprégné l'univers esthétique de l'artiste.
 
Ce sont environ 400 oeuvres de Marc Chagall qui ont été rassemblées, des peintures aux vitraux en passant par les sculptures et les costumes dessinés pour les ballets des plus grandes scènes, a expliqué mardi Nathalie Bondil, directrice du MBAM.
 
"La musique est le fil conducteur de l'exposition" et elle est présente dans pratiquement toutes les salles venant rehausser "la musique des couleurs et la musique des matériaux", selon Ambre Gauthier, commissaire de l'exposition.
Marc Chagall, Autour de "La Flûte enchantée", 1966-67, collection particulière

Marc Chagall, Autour de "La Flûte enchantée", 1966-67, collection particulière

© SODRAC & ADAGP 2017, Chagall ®. © Archives Marc et Ida Chagall, Paris


Les costumes et les décors de "L'Oiseau de feu" et de "La Flûte enchantée"

Au gré des salles de peintures, avec les tableaux où le violon vient rappeler l'enfance du peintre aux sons du folklore juif, viennent s'immiscer les costumes, rarement vus, ou les décors réalisés par l'artiste pour les ballets  "L'Oiseau de feu", "Daphnis et Chloé" ou "la Flûte enchantée" de Mozart.
 
L'exposition est accompagnée de dispositifs multimédia, avec musiques, films, diaporamas. Allongé, le visiteur peut apprécier pendant 20 minutes les détails les plus saisissants des 14 tableaux du plafond de l'opéra Garnier, crées par Marc Chagall pour 14 compositeurs (Beethoven, Stravinsky,  Rameau, Verdi...). Ils ont été numérisés en haute définition pour recréer le décor au sein de l'exposition.
Marc Chagall, "La Naissance", 1911-1912, The Art Institute of Chicago, gift of Mr. and Mrs. Maurice E. Culberg

Marc Chagall, "La Naissance", 1911-1912, The Art Institute of Chicago, gift of Mr. and Mrs. Maurice E. Culberg

© SODRAC & ADAGP 2017, Chagall ®. Photo The Art Institute of Chicago / Art Resource, NY

Une centaine d'œuvre de plus qu'à la Cité de la musique

Petite ombre au tableau, en raison de complications diplomatiques entre le Canada et la Russie, le décor réalisé par Marc Chagall pour le théâtre d'art juif n'a pas pu arriver à temps pour l'ouverture au  public samedi.
 
L'exposition de Montréal suit celle de la Cité de la musique-Philharmonie de Paris et celle de La Piscine de Roubaix en 2015-2016 sur le même thème mais elle est enrichie d'une centaine d'œuvres.