Manille recherche activement les tableaux de Marcos

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/11/2012 à 10H39
"Langland Bay" d'Alfred Sisley, 1887, détail : ce tableau qui faisait partie de la collection des Marcos, il a été saisi à New York

"Langland Bay" d'Alfred Sisley, 1887, détail : ce tableau qui faisait partie de la collection des Marcos, il a été saisi à New York

© AP/SIPA

Le gouvernement philippin est à la recherche de près de 150 tableaux de maîtres achetés sur fonds publics par l’ancien dictateur Ferdinand Marcos, qui aimait s’offrir des chefs-d’œuvre de Picasso, Van Gogh, Renoir, Rembrandt ou Cézanne

"Les Marcos étaient des amateurs d'art et ils ont dépensé des millions de dollars pour acheter des tableaux", selon le président de la commission chargée de les récupérer, Andres Bautista. 146 manquent à l’appel et "peuvent être n'importe où", ajoute-t-il. Le gouvernement tente de les récupérer depuis des années.

L'ex-secrétaire particulière d'Imelda Marcos, femme de l'ancien dictateur, a été inculpée la semaine dernière à New York pour avoir illégalement vendu des oeuvres d'art ayant appartenu aux Marcos, dont un Monet écoulé pour 32 millions de dollars en 2010.

Claude Monet, "L'Eglise et la Seine à Vétheuil", 1881. Ce tableau qui était dans les mains de l'ex-secrétaire d'Imelda Marcos a été saisi à New York

Claude Monet, "L'Eglise et la Seine à Vétheuil", 1881. Ce tableau qui était dans les mains de l'ex-secrétaire d'Imelda Marcos a été saisi à New York

© AP/SIPA
La moitié de la collection des Marcos a été retrouvée
Durant la présidence de son mari, Imelda Marcos, connue pour sa collection de 2700 paires de chaussures, avait aussi accumulé grâce aux fonds publics une vaste collection de tableaux, dont beaucoup ont disparu après la chute du régime en 1986. Certains ont alors été donnés à des proches.

A partir de factures de galeries d'art et de relevés d'expédition, la commission présidentielle sur la bonne gouvernance a recensé quelque 300 oeuvres d'art achetées par les Marcos. Aujourd’hui, la moitié ont été récupérées.

Quatre tableaux saisis à New York
Les quatre tableaux saisis par la police new-yorkaise auprès de l'ancienne secrétaire d'Imelda  Marcos étaient sur la liste des oeuvres recherchées. Il s’agit de deux Monet, un "Bassin aux Nymphéas" (1899) et « L’Eglise et la Seine à Vétheuil » (1881), un Sisley (« Langland Bay », 1887) et « Le Cyprès de Djenan Sidi Said » (1946) d’Albert Marquet.

"C'est désormais au président Benigno Aquino de décider si on rapatrie ces peintures pour les exposer dans un musée ou si on les vend pour alimenter les fonds nationaux", a déclaré le président de la commission.