Les "immobiles" de Calder : des gouaches à découvrir à Vézelay

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/09/2017 à 11H01, publié le 13/09/2017 à 11H00
L'une des gouaches de Calder (détail) © France 3 Culturebox copie d'écran

Jusqu'au 15 novembre 2017, le musée Zervos de Vézelay propose de découvrir une face cachée de l'oeuvre d'Alexander Calder. Célèbre pour ses mobiles et ses stabiles, il entretenait aussi une passion pour la gouache. La cinquantaine de tableaux exposés évoque également le mouvement, un mouvement arrêté, le mouvement immobile.

Surtout connu pour ses sculptures, le plasticien américain Alexander Calder (1898-1976) a aussi peint de nombreuses oeuvres à la gouache. Une cinquantaine d'entre elles sont exposées jusqu'au 15 novembre 2017 au musée Zervos de Vézelay. Pour beaucoup, c'est une surprise tant le nom de Calder est associé à ses fameux mobiles, des oeuvres dynamiques dont le fragile équilibre tient au savant calcul des forces contraires et le mouvement au déplacement de l'air.

Reportage : France 3 Bourgogne S. Kerroux / C. Heudes / P. Rondi

Le mouvement

Les gouaches ne sont pourtant pas aussi éloignées qu'on le pense des mobiles. En effet, le mouvement reste au coeur de chacune des oeuvres; Un mouvement imaginé, mais un mouvement quand même. Une manière de projeter dans l'espace un peu de temps arrêté. Cette fois à plat. Et on ne s'étonne pas de saisir la parenté entre ces oeuvres et celles de Miro, un artiste que Calder fréquenta dans la première moitié du XXe siècle lorsque l'avant garde de la création se concentrait à Paris.