Les dernières oeuvres méconnues d'Edgar Degas exposées à Bâle

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/10/2012 à 12H02
Danseuses aux jupes jaunes

Danseuses aux jupes jaunes

© Edgar Degas

Peintre et sculpteur né à Paris en 1834, Edgar Degas est surtout connu pour ses travaux impressionnistes. Pourtant, sur la fin de sa vie, son style a évolué pour laisser place à un réalisme puissant et coloré, habité par les corps féminins et le mouvement. 170 oeuvres de cette période audacieuse et avant-gardiste sont exposées à la Fondation Beyeler, à Bâle, jusqu'au 27 janvier 2013.

Inspiré entre autres par Ingres et Delacroix, Degas travaile tout au long de sa vie à une recherche artistique pointue et toujours innovante. Après plusieurs années d'expérimentations, il se consacre au pastel, ainsi qu'à la sculpture, cotoie Manet et les artistes du Café Guerbois, bastion parisien de l'impressionisme auquel il est assimilé, malgré le fait que son travail ne soit pas vraiment caractéristique de ce mouvement.

Mais toujours avançant, Edgar Degas se détache peit à petit de ce grand courant pour créer une peinture à lui, très portée sur le dessin et dont il prépare les lignes en sculptant. Corps de femmes et de jeunes filles, ses bronzes frappent à l'époque par le réalisme du geste et des expressions. C'est ainsi que durant ses dernières années il dévoile au public des oeuvres lumineuses, colorées et même criardes, aux cadrages judicieux inspirés de la photographie, qu'il pratique également.