Les dernières oeuvres de Richard Hamilton exposées à Londres

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/10/2012 à 19H38
Une vingtaine d'oeuvres de Richard Hamilton, pionnier du pop art, exposées à Londres

Une vingtaine d'oeuvres de Richard Hamilton, pionnier du pop art, exposées à Londres

© Justin Tallis / AFP

Empreintes de références à Marcel Duchamp ou à l'art de la Renaissance, une vingtaine d’œuvres du peintre britannique Richard Hamilton, l'un des pionniers du pop art décédé en 2011, sont exposées à partir de mercredi à la National Gallery à Londres.

Le nu féminin et l'inconographie chrétienne sont également très présents  dans ces dix-neuf tableaux mêlant peinture, photo et procédés numériques, qui  pour la plupart ont été réalisés ces dix dernières années.

L'artiste revisite le thème de l'Annonciation dans "The Passage of the  angel to the virgin", où l'ange Gabriel et la Vierge Marie sont présentés comme  deux femmes nues. Et dans "An annunciation", où une femme également dévêtue,  assise dans un fauteuil, reçoit un coup de fil dans une pièce à la décoration  minimaliste. Richard Hamilton utilise aussi les règles de perspective de la Renaissance dans ses tableaux d'intérieurs plus chargés, où l'oeil se perd parfois, comme dans "Lobby", inspiré d'un hall d'hôtel berlinois.

L'influence de Marcel Duchamp (1887-1968) apparaît dans plusieurs de ses oeuvres: "Descending nude" rappelle le "Nu descendant un escalier" (1912) du  Franco-Américain. Et la mariée de Hamilton dans "The passage of the bride"  renvoie à "Le Grand Verre" de Duchamp.

L'exposition, que Richard Hamilton avait commencé à préparer de son vivant, présente aussi la dernière oeuvre de l'artiste britannique, sous forme d'un triptyque: "Le chef-d'oeuvre inconnu", nom d'une nouvelle de Balzac, qui présente un nu féminin étendu, sous les yeux des maîtres Poussin, Courbet et Titien.

"Le chef-d'oeuvre inconnu", dernière oeuvre de Richard Hamilton

"Le chef-d'oeuvre inconnu", dernière oeuvre de Richard Hamilton

© Justin Tallis / AFP
Richard Hamilton, mort le 13 septembre 2011 à l'âge de 89 ans, est l'un des fondateurs du pop art britannique dans les années 1950. Il connaît d'emblée le succès, pour ses peintures, collages et sculptures, où il tourne en dérision les symboles de la société de consommation. C'est aussi lui qui a imaginé la couverture immaculée de "l'album blanc" des Beatles en 1968.

"Richard Hamilton: The Late Works", 10 octobre 2012 - 13 janvier 2013 à la  National Gallery à Londres.