Les couleurs du peintre kurde Dilshad Questani contre la violence islamique

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/12/2014 à 15H24
Détail d'une toile de l'artiste kurde Dilshad Questani

Détail d'une toile de l'artiste kurde Dilshad Questani

© Culturebox

Kobané, Peshmergas, Kurdes, Des mots qui résonnent dans l'actualité de ces derniers mois. Des drames humains et une guerre atroce qui ont inspiré Dilshad Questani. Ce peintre kurde irakien utilise ses pinceaux pour dénoncer la guerre au Moyen-Orient. Des toiles fortes à découvrir à l'Espace Bouchardon à Chaumont jusqu'au 28 décembre 2014.

Le Kurdistan est au cœur de l'actualité. Cette région à cheval sur quatre pays n'a jamais vraiment été stable. Et ses habitants souvent persécutés. Le peintre Dilshad Questani est un kurde irakien.
Né en Irak, il n'a que 6 ans quand le gouvernement irakien détruit sa maison et celles de beaucoup d'autres Kurdes. C'est la première violence qu'il a à subir.
Passionné depuis son enfance de peinture, de poésie et de chant, il va utiliser les arts pour s'exprimer.
En 1991, il adhère à l'union des artistes Kurdes. Il expose au Kurdistan, en Grèce, en Allemagne et en France où il vit depuis 1998. Aujourd'hui, il propose une peinture sombre qui utilise la palette des rouges. Peut-être la couleur du sang ? En tout cas celle de la violence et de la guerre. Dilshad Questani a reçu de nombreux prix pour son travail et fait partie de la cotation Drouot. 

Reportage : L. Meney; S. Janeczko; E. Forzy 
Pourquoi Kobané ?
Coincée entre quatre pays la région du Kurdistan rêve d'autonomie. Un rêve qui explose aujourd'hui sous les bombes de la guerre au Moyen-Orient car les kurdes font partie des principales victimes.
Alors que dans le conflit syrien ils ont choisi le camp de la rébellion anti-régime, ils se heurtent à l'organisation Etat Islamique qui voudrait créer un califat sur toute la région et est partie pour celà à l'assaut de Kobané, principal canton Kurde. La bataille de Kobané fera des centaines de morts et restera comme l'une des plus symboliques et des plus meurtrières de la résistance des Kurdes en Syrie. Ce sont ces champs de bataille que l’artiste Dilshad Questani a choisi de peindre en s'intéressant particulièrement à la résistance à Kobané. 
Détail d'une toile de l'artiste Dilshad Questani sur Kobané

Détail d'une toile de l'artiste Dilshad Questani sur Kobané

© Culturebox
Dilshad Questani expose à l'Espace Bouchardon 
87 rue Victoire de la Marne à Chaumont 
Jusqu'au 28 décembre 2014