Le peintre Pierre Soulages fier de son futur musée à Rodez

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/12/2012 à 11H22
Pierre Soulages, le 9 décembre 2011 à Rodez

Pierre Soulages, le 9 décembre 2011 à Rodez

© E.Cabanis/AFP

Le peintre, célèbre dans le monde entier pour sa prédilection pour le noir, a estimé à Rodez que le musée en construction qui lui est dédié dans sa ville natale "s'annonçait aussi beau" que prévu, lundi lors d'une visite du chantier.

Le peintre, qui fêtera ses 93 ans le 24 décembre, vient de faire une donation de 14 tableaux à la communauté d'agglomération. Ceux-ci s'ajoutent à une première donation de 500 oeuvres datant de 2005, qui a permis de lancer le projet d'un grand musée pour les accueillir.

Pierre et Colette Soulages ont passé deux heures sur le chantier, où le gros oeuvre est pratiquement achevé. "On pourrait ouvrir fin 2013, mais au printemps 2014 ce sera très bien" a déclaré l'artiste. Le musée offrira 6.000 m2 de planchers répartis en trois niveaux, dont 2.000 m2 de halls d'expositions. Pierre Soulages à Rodez lors de la visite du chantier de son futur musée
Accompagné du maire de Rodez Christian Teyssèdre (PS) et d'un des architectes catalans, Ramon Vivalta (cabinet RCR) qui ont salué "l'intégration du bâtiment" à l'éperon rocheux où se dresse Rodez, Soulages a affirmé que le site devait être ouvert aux expositions temporaires d'autres artistes. "Je n'ai accepté qu'il y ait un musée Soulages qu'à cette condition, qu'on réserve 500 m2 aux expositions temporaires", a-t-il déclaré. "Ce musée ne doit pas être un mausolée Soulages", a-t-il affirmé, tout en soulignant que les oeuvres qui y seront regroupées constitueront "un ensemble qu'on ne pourra ignorer". "C'est pourquoi j'ai donné la préférence à Rodez, j'aurais pu aussi les donner au Centre Pompidou ou au musée de Montpellier", a-t-il précisé. 
Le chantier du futur musée Pierre Soulages à Rodez, décembre 2012

Le chantier du futur musée Pierre Soulages à Rodez, décembre 2012

© ERIC CABANIS / AFP

Une nouvelle donation 
"Treize des quatorze tableaux de la nouvelle donation vont compléter les oeuvres de la première partie de ma vie de 1946 à 1978", a-t-il expliqué. Le peintre de "l'outrenoir", qui joue sur la réflexion de la lumière sur différentes surfaces noires, va aussi donner une de ces oeuvres datant de 1986. La première donation de l'artiste comprenait toutes ses lithographies et les 104 cartons qui lui ont permis de créer les vitraux de l'abbatiale de Conques, tout près de Rodez. "J'apporte aussi la totalité des documents et catalogues qui expliquent 65 ans de travail et le resitue dans l'histoire", a-t-il ajouté.