Le musée de Valenciennes rouvre avec Watteau, natif de la ville

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/09/2015 à 13H10
Le Musée des Beaux-Arts de Valenciennes

Le Musée des Beaux-Arts de Valenciennes

© DR

Le musée des Beaux-Arts de Valenciennes, dans le Nord, a rouvert vendredi après une année de rénovation avec une exposition consacrée au célèbre peintre Watteau, enfant du pays, construite autour d'un chef-d'œuvre inédit en France, "La Chute d'eau".

L'exposition "Rêveries italiennes", du 25 septembre au 17 janvier, dévoile au visiteur le talent de paysagiste de Jean-Antoine Watteau (1684-1721), plus connu pour ses fêtes galantes à la française.

"La Chute d'eau" (vers 1715) est à la fois l'introduction et le point de focale du parcours - rapide mais passionnant. Attribué au peintre tardivement, en 1920, le tableau tombe dans l'oubli 17 ans plus tard, pour en sortir en 2009 lorsqu'un collectionneur avisé l'a redécouvert.

Antoine Watteau : La Chute d’eau, avant 1715. Musée du Louvre, département des peintures, dépôt au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes

Antoine Watteau : La Chute d’eau, avant 1715. Musée du Louvre, département des peintures, dépôt au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes

© DR

La toile est structurée en trois parties : un pique-nique badin au premier plan ; ladite chute, translucide au sommet et à l'écume d'un blanc éclatant, au second; et au troisième plan, des édifices baignés de soleil mais figurés avec ce léger flou caractéristique de Watteau.

Sont notamment exposés dans la suite du parcours un autre inédit en France, "La Promenade sur les remparts" (1715), et des dessins d'amis de Watteau partis en Italie, tels Jean-François Millet le Jeune ou Nicolas Vlenghels, sur lesquels le Valenciennois s'est appuyé pour peindre une région de Tivoli qu'il n'a jamais visitée.

Chez Watteau, "on sent l'influence de Rubens dans la valeur des couleurs, c'est vénitien et très précis" à la fois, a expliqué à l'AFP le commissaire américain de l'exposition, Martin Eidelberg. Une descendance artistique que le visiteur pourra constater devant les trois grandes toiles du maître flamand (1577-1640) exposées dans la collection permanente du musée, riche de 400 oeuvres dont une vingtaine de nouvelles acquisitions.

Reportage France 3 Nord Pas de Calais : C. Chevalier, B. Thery, R. Maucort

La rénovation du musée, principalement motivée par le remplacement du système de ventilation, a été l'occasion d'un renouvellement de la scénographie, avec l'impression saisissante qui étreint le visiteur à l'entrée de la salle principale.

La vaste et haute pièce à l'éclatante lumière est dominée par la statue de Watteau sculptée par un autre Valenciennois bien représenté au musée, Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875).

Le maire (UDI) de Valenciennes, Laurent Degallaix, a estimé auprès de l'AFP que la réouverture du musée était une chance pour la ville, "touchée économiquement. Cette forme de sinistrose, on peut la combattre notamment par la culture". Le directeur de l'établissement, Vincent Hadot, attend 40.000 visiteurs par an.

Antoine Watteau : Diane au bain. Huile sur toile. Paris, musée du Louvre, département des peintures.

Antoine Watteau : Diane au bain. Huile sur toile. Paris, musée du Louvre, département des peintures.

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / photo Michel Urtado

 

"Rêveries italiennes, Watteau & les paysagistes français au XVIIIe siècle"
25 septembre 2015 - 17 janvier 2016
Musée des Beaux-Arts de Valenciennes
Boulevard Watteau
> Infos et renseignements sur le Musée des Beaux-Arts de Valenciennes ici