Le méconnu Charles Loupot, peintre d'affiches célébrissimes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/04/2016 à 09H17
Saint-Raphaël Quinquina vu par Charles Loupot

Saint-Raphaël Quinquina vu par Charles Loupot

© France 3 / Culturebox

Charles Loupot, peintre affichiste disparu en 1962 à 70 ans a signé des images publicitaires restées dans toutes les mémoires. Son style très personnel a été copié mais les plus célèbres affiches parues sous sa signature sont incomparables. A Lyon, où il fit ses études aux Beaux-Arts, le Musée de l’imprimerie et de la communication graphique lui consacre une exposition du 8 avril au 28 août 2016.

C'est lui qui a imaginé l'affiche pour l'apéritif Saint-Raphael, une image qui a habillé les murs de nos villes pendant plusieurs décennies. Deux serveurs stylisés, un rouge et un blanc déclinés dans plusieurs situations et sur un grand nombre d'objets publicitaires. Si cette affiche est restée la plus célèbre, le style de Charles Loupot s'est appliqué à d'autres produits,. D'autres alcools (Cointreau, Bénédictine, Nicolas), les peintures Valentine, des firmes automobiles (Peugeot, Voisin), des cosmétiques (Ambre Solaire, Coty, Monsavon, Dop), la Compagnie Générale Transatlantique, des agences de voyage, des artistes (Maurice Chevalier) ainsi que des événements ponctuels comme des salons ont fait appel à Charles Loupot. Comme quelques autres affichistes, son style est celui d'un vrai peintre, artiste au même titre que les autres plasticiens. 

Reportage : M. Figureau / J. Arnaud / A. Bitschy

Le décor de nos vies

Comme avant lui Toulouse-Lautrec et Steinlein, après lui Savignac, ou Villemot, Loupot a donné son style à son époque. Ses dessins habillait les pages des journaux, les murs de nos villes et les stations du métro. Il suffit souvent de les apercevoir dans les films ou les bandes d'actualité pour se rendre compte de leur importance dans le décor de nos vies.