"Le mal fait, bien fait" de Robert Combas au Grimaldi Forum de Monaco

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/08/2016 à 10H44
Une centaine d'oeuvres de Robert Compas sont exposées au Grimaldi Forum de Monaco jusqu'au 11 septembre. 

Une centaine d'oeuvres de Robert Compas sont exposées au Grimaldi Forum de Monaco jusqu'au 11 septembre. 

© capture d'écran France 3 / Culturebox

Des peintures abstraites aux couleurs vives, traitant de religion, de mythologie et de bataille. Le Grimaldi Forum de Monaco accueille une centaine d’œuvres du plasticien français Robert Combas.

"Du mal fait, bien fait". C’est avec ses mots que Robert Combas défini lui-même son travail artistique. L’artiste de 59 ans né à Lyon est le chef de file de la Figuration Libre, un mouvement apparu dans les années 80 et baptisé ainsi par l’artiste BEN.

Reportage :  N. Jourdan / F. Cerulli / J. Juvigny

Le travail de la peinture

La particularité des œuvres de Robert Combas réside dans son travail de la peinture. L’artiste joue avec les visages et les corps qui sont représentés, mais également avec les couleurs et les formes. Il n’hésite pas à intégrer parfois des bas-reliefs médiévaux, ou des collages de magazines pornographiques. Son travail relève de l’abstrait et il le reconnait lui-même. "On sent qu’il y a une vibration et c’est ça le côté abstrait de mon travail. L’œuvre est une multitude de tableaux abstraits parce que si vous en prenez juste une partie, vous vous retrouvez avec un tableau d’expressionnisme abstrait", explique-t-il.

Un artiste aux multiples styles

De l’art sans contrainte et loin des conventions, le propre du mouvement Figuration Libre. Robert Combas peint la mythologie, la religion ou encore les batailles.
"T'auras du Rata" - 160x220.

"T'auras du Rata" - 160x220.

© Robert Combas

L’artiste peint comme il le sent, à l’image de son tableau "L’autiste dans la forêt de fleurs", peint en 1991. Il voulait à la base peindre une forêt de feu, mais a finalement mis des fleurs et ajouté un texte : "Le Fou triste aime la vie, mais il est autiste n’arrive à converser qu’avec sa forêt de fleur dont il est le roi".
Robert Combas peint aussi l’amour, le sexe et le rock’n’roll dont il est fan, en particulier du Velvet Underground. Il a joué à la fin des années 70 avec des amis dans un groupe sous le nom "Les Démodés". Puis il a récidivé en 2009 avec Lucias Mancione et Les Sans-Pattes. Le groupe rock-punk-électro joue la plupart de ses concerts pendant les expositions de Robert Combas.

Ses œuvres sont exposés au Grimaldi Forum de Monaco jusqu’au 11 septembre.