Le Louvre et NHK scrutent la Joconde en "ultra haute définition"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/10/2016 à 19H49
Détail du haut du visage de La Joconde au musée du Louvre, 2015

Détail du haut du visage de La Joconde au musée du Louvre, 2015

© MICHEL URTADO / MUSÉE DU LOUVRE / RMN-GRAND PALAIS

Les premières images en "ultra haute définition" de La Joconde, de La Vénus de Milo et de sept autres chefs d'oeuvre du Louvre ont été présentées mardi par la chaîne japonaise NHK, pionnière de cette technologie. Ce format 16 fois plus performant que la haute définition permet de zoomer. Résultat : chaque coup de pinceau, chaque craquelure est magnifiée.

La NHK teste dans ce documentaire un format 16 fois plus performant que la haute définition (HD) actuelle, soit une image constituée de 32 millions de pixels. La 8K dévoile les détails les plus discrets de la "Dentellière", le minuscule tableau de Johannes Vermeer, et permet de zoomer sur les personnages minuscules qui se tiennent sur un pont derrière "La Vierge du chancelier Rolin"  (1434), de Jan Van Eyck.

Chaque coup de pinceau, chaque craquelure est magnifiée au cours de cette lente exploration du musée. Des vues aériennes de Paris montrent aussi la profondeur de champ et la finesse d'image impressionnantes de cette technologie. L'équipe de tournage japonaise s'est glissée dans le plus grand musée du monde pendant ses heures de fermeture, armée d'un énorme objectif et d'une lourde caméra Hitachi filmant en 8K. Un technicien chargé de la mise au point a rejoint l'équipe, et la lumière a été particulièrement soignée car "à ce niveau de détail, elle devient encore plus importante", a souligné Jun Ochiai, en charge de la 8K pour la chaîne japonaise.

Le Louvre, qui coproduit ce film, a aidé l'équipe à sélectionner les oeuvres, motivé par le côté expérimental de la démarche. Mais le musée a vite vu dans ces images un grand intérêt aussi bien pour la recherche que pour la découverte des oeuvres par le grand public, a précisé Laurence Castany, qui s'occupe de la médiation et de la programmation culturelle au Louvre. 

Ce film de 59 min intitulé "Louvre : la beauté éternelle" devrait être diffusé en novembre, selon la NHK, qui propose depuis le mois d'août une cinquantaine d'heures de programmes tournée en 8K (sport, concerts, documentaires) seulement à destination d'écrans tests. Les premiers écrans compatibles 8K ne devraient être proposés au public japonais qu'à partir de 2018, alors que les écrans en très haute définition (4K) arrivent doucement dans les foyers européens. L'écran de 85 pouces qui a servi à la projection a été amené directement du Japon.