"La vue du lac Léman" de Courbet attire le public à Granville

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/08/2017 à 15H11, publié le 02/08/2017 à 15H10
Le tableau de Courbet n'a été authentifié que le 11 mars 2017.

Le tableau de Courbet n'a été authentifié que le 11 mars 2017.

© CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Après avoir dormi 141 ans dans la réserve du musée de Granville, et tout juste authentifié, le tableau de Gustave Courbet "La vue du lac Léman" est exposé jusqu’au 3 septembre au Musée d’art moderne Richard Anacréon de la ville. Tous les mardis, l'oeuvre est commentée par Brigitte Richart. Un bon moyen de découvrir une composition annonciatrice de l’impressionnisme.

C'est donc la fin du feuilleton concernant l'un des derniers tableaux du peintre Gustave Courbet. Authentifié le 1er mars 2017, il est ensuite soumis à tout une batterie de tests en mai dernier. C’est l’atelier spécialisé au service des musées de Normandie "La Fabrique de Patrimoines en Normandie" qui s’en était chargée. L'état de conservation est jugé excellent en juin, ce n'est finalement que depuis le 11 juillet que le tableau est exposé.

Reportage France 3 Normandie J. Pattier / J. Hamard / K. Lepainteur
Ce qui explique en partie ces délais très longs est qu'il est très difficile d'authentifier une œuvre appartenant à la fin de vie de Courbet. L'artiste a été énormément copié à partir de 1860. De même, il faisait aussi beaucoup appel à des "collaborateurs". Certains pouvaient peindre presque entièrement la toile, lui n'apposait que sa signature. 

Une curiosité qui attire en France et à l'international

Les visites affichent toutes complet. Elles permettent de découvrir ou redécouvrir l'histoire du tableau, de sa conception en 1876 jusqu'à l'épisode de sa sortie de l'ombre dans les réserves du musée d'art et d'histoire de Granville. Le chef d'œuvre y dormait depuis 1892, date à laquelle il avait été légué au musée. 

Le tableau ne séduit pas seulement le public. D'autres musées nationaux et internationaux font part de leur intérêt pour exposer à leur tour le tableau du maître. 
"A travers ce tableau, on retrouve de nombreux éléments qui deviendront caractéristiques de l'impressionisme" explique Brigitte Richart.

"A travers ce tableau, on retrouve de nombreux éléments qui deviendront caractéristiques de l'impressionisme" explique Brigitte Richart.

© France 3 / Culturebox

C'est important que cette œuvre soit vue par le plus grand nombre, pour que d'autres spécialistes de Gustave Courbet puissent nous apporter leur éclairage. Elle contribuera aussi au rayonnement de nos collections.

Brigitte Richart, conservatrice des musées de Granville.

 

Les recherches ne s'arrêtent pas pour autant. Reste à comprendre qui est Thomas Victor Boisnard, celui qui avait acheté le premier le tableau lorsque Courbet était exilé en Suisse. Lieutenant de vaisseau et grand amateur d'art, sa collection contenait 21 toiles et près de 600 livres qui ont tous intégré le fonds ancien de la bibliothèque de Granville.