"La ville" du peintre Fernand Léger au coeur d'une exposition à Philadelphie

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/07/2013 à 09H18
"Adieu New York" de Fernand Léger - Huile sur toile - 1946

"Adieu New York" de Fernand Léger - Huile sur toile - 1946

© ADAGP, Paris 2012

Ce pionnier du cubisme aura les honneurs, à la rentrée, d'une exposition au musée d'art de Philadelphie. 160 oeuvres venues d'Europe et des USA seront présentées pour cette exposition multimedia qui expliquera le rôle joué par la toile monumentale "La ville" (1919) dans la carrière de l'artiste et auprès de l'avant-garde européenne, dans les années suivant la première guerre mondiale.

"La ville", qui fait partie de la collection du musée d'art de Philadelphie depuis 1952, a marqué, selon les organisateurs de l'exposition, "le début de la période la plus expérimentale du travail de Léger" (1881-1955), durant laquelle il a joué un rôle clé dans la redéfinition de la peinture. "Léger : modern Art and the Metropolis", organisée de manière thématique, entend refléter la relation fertile entre la peinture et la culture urbaine dans les années d'après-guerre.

Des compositions publicitaires exposées
Aux côtés de certaines des toiles les plus marquantes de Léger durant cette période, l'exposition explorera aussi l'enthousiame que générait chez le peintre, céramiste, sculpteur, illustrateur, décorateur... l'évolution rapide de la communication visuelle dans la ville, comme les panneaux d'affichage, de signalisation, les vitrines des magasins. Certaines de ses compositions publicitaires seront exposées, aux côtés d'autres artistes de l'époque tels Gerald Murphy, Cassandre et Jean Carlu.

L'exposition traitera aussi de son intérêt pour le cinéma et le théâtre, à travers ses productions de décors et de costumes, là encore avec des oeuvres de contemporains dont Picabia ou Exter. 

La dernière partie, consacrée à "l'espace" permettra de redécouvrir certaines de ses compositions murales abstraites du milieu des années 20, se voulant décorations architecturales, associées à celles d'autres créateurs, tels Mondrian, Theo van Doesburg, et Le Corbusier.

L'exposition aura lieu du 14 octobre 2013 au 4 janvier 2014. Elle voyagera ensuite à Venise (Italie) au musée Correr.