La vague Matisse : 8 expositions à Nice cet été

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/06/2013 à 15H59
Vue partielle de "La Tristesse du roi" (1952), d'Henri Matisse. Papiers gouachés découpés.

Vue partielle de "La Tristesse du roi" (1952), d'Henri Matisse. Papiers gouachés découpés.

© Succession H. Matisse

Henri Matisse a aimé Nice et la ville azuréenne aujourd'hui le lui rend bien en organisant "Un été pour Matisse". Pas moins de huit expositions lui sont consacrées du 21 juin au 23 septembre.

La rencontre entre le chef de file du fauvisme et Nice est "une vraie rencontre amoureuse", estime Jean-Jacques Aillagon, ex-ministre de la Culture et actuel commissaire général des expositions "Un été pour Matisse". Pour la première fois, la ville rend hommage à ce peintre du Nord qu'elle accueillit en 1917. Henri Matisse avait alors 48 ans ; il s’installa dans une petite chambre de l’hôtel Beau-Rivage et demeura sur la Côte-d'azur jusqu’à sa mort 1954. C'est là qu'il puisera son inspiration et donnera naissance à de nombreux chefs-d’œuvre. Des hauteurs de Cimiez à la Promenade des Anglais, en passant par le Vieux-Nice, huit expositions, présentées simultanément dans huit musées municipaux, invitent aujourd'hui les visiteurs à un parcours inédit, composé de plus de 700 œuvres.
Sophie Matisse, arrière petite-fille du maître rappelle l'importance de la lumière niçoise dans l'oeuvre de Matisse

Reportage: C.Airaud, Y.Moine, L.Bourdu
Reportage : H. France, J.-C. Routhier, P. Pauron
"Un été pour Matisse", huit expositions :
- Au Musée Matisse, “Matisse. La musique à l’oeuvre”
- Au Musée d’Archéologie, site de Cimiez, “À propos de piscines”
- Au Théâtre de la Photographie et de l’Image (TPI), “Femmes, muses et modèles" (Rencontres entre la collection Amedeo M. Turello et l’oeuvre de Matisse)
- Au Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain (MAMAC), “Bonjour Monsieur Matisse ! Rencontre(s)”
- Au Palais Lascaris, “Matisse. Les années Jazz”
- À la Galerie des Ponchettes, “Matisse à l’affiche”
- Au Musée Masséna, “Palmiers, palmes et palmettes”
- Au Musée des Beaux-Arts Jules-Chéret, “Gustave Moreau, maître de Matisse”

Plus d'infos sur le site Nice 2013 : Un été pour Matisse