La relation tourmentée entre Olga et Pablo Picasso au coeur d'une exposition

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/03/2017 à 16H55, publié le 21/03/2017 à 16H04
Exposition Olga Picasso, 21 mars 2017

Exposition Olga Picasso, 21 mars 2017

© YOAN VALAT/EPA/MaxPPP

Le musée national Picasso-Paris rend hommage à la première femme et inspiratrice de Pablo Picasso. Olga Khoklova, danseuse au prestigieux Ballet Russe, rencontre le maître catalan en 1917. Ils se marièrent un an plus tard. Modèle de sa période classique, le visiteur découvre à travers des peintures, dessins et photographies, l'évolution de leur relation. A voir jusqu'au 3 septembre 2017.

Cette nouvelle exposition du musée national Picasso-Paris raconte une histoire personnelle mais également artistique. De muse fine et élégante, à figure maternelle pour finir en personnage violent et douloureux, ce sont les relations tumultueuses du couple Olga-Pablo qui sont mises en avant. Figure classique, cubique et surréaliste, Olga a aussi traversé différentes périodes artistiques du peintre. 

Reportage : France 3 Paris Île-de-France / P. Sorgues / N. Metauer / G. Fontenit
De leur rencontre à Rome en 1917 à la mort d'Olga en 1955, leur vie de couple n'aura pas été de tout repos. Dans les années 20, les représentations d'Olga sont typiques de la période classique du peintre. Elégante, souvent mélancolique ou pensive, elle représente une certaine douceur. En 1921, elle donne naissance à Paul, premier enfant de Picasso et devient également dans les peintures une figure maternelle, aimante et sereine. 

La rencontre avec Marie-Thérèse Walter

Leur relation bacule en 1927, losque Picasso rencontre une jeune femme de 17 ans, Marie-Thérèse Walter, qui deviendra sa maîtresse près de 10 ans avant qu'Olga ne se décide à le quitter. Dans les toiles de son mari, elle devient violente, destructurée. Dans "Grand nu au fauteuil rouge", elle n'est plus que douleur, une forme molle qui traduit la crise que traverse le couple. Séparés en 1935, ils resteront cependant mariés jusqu'à la mort d'Olga en 1955.
"Grand nu au fauteuil rouge", octobre 2014, Musée Picasso, Paris

"Grand nu au fauteuil rouge", octobre 2014, Musée Picasso, Paris

© DELPHINE GOLDSZTEJN / PHOTOPQR/LE PARISIEN