La redécouverte à Issoudun du "tondo", les tableaux en format rond

Par @Culturebox
Publié le 13/08/2017 à 15H05
L'exposition d'Issoudun

L'exposition d'Issoudun

© France 3 Culturebox

Le format rond "tondo", de l'italien "rotondo" était couramment utilisé en peinture depuis la renaissance. Tombé en désuétude, il est redécouvert et fait l'objet d'une exposition à Issoudun. L'occasion de se vérifier que le format d'une oeuvre influe sur le traitement de son sujet.

Un tableau rond ? Oui, et ce n'est pas nouveau. Le format a même un nom : le tondo. Il vient de l'italien "rotondo" qu'il n'est pas besoin de traduire ici. On trouve des oeuvres de ce format depuis l'Antiquité. En règle général, l'image était sculptée, mais avec un relief très discret. Mais elle peut être peinte aussi. Peu usité de nos jours, le tondo fait aujourd'hui le sujet d'une exposition au musée Saint-Roch d'Issoudun, dans l'Indre. 

Reportage : C. Lacroix / J. Pazzini / I. Amelot
Les cinquante et un artistes participants ont accepté de se plier à la règle fixée par le galériste parisien Claude Lemand: ne proposer que des oeuvres rondes, des tondi (pluriel italien conservé en français) créés pour l'occasion ou provenant de collections. La diversité des inspirations et la qualité des résultats démontre que la contrainte suscite toujours la création.