La Piscine à Roubaix explore l'oeuvre de Chagall aux "Sources de la musique"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/10/2015 à 07H47
Les Gens du voyage, 1968 (détail du tableau)

Les Gens du voyage, 1968 (détail du tableau)

© © Adagp, Paris 2015 – Chagall

A Roubaix, "Marc Chagall : les sources de la musique" exposent un peintre baigné par la musique depuis sa plus tendre enfance dans la Russie tsariste. Deux cent de ses toiles et vitraux sont présentés à "La Piscine" jusqu'à mi-janvier, dans une exposition qui forme un diptyque avec "Marc Chagall : le triomphe de la musique", à la Philharmonie de Paris.

Reportage : Thibault Saingeorgie, Antoine Morvan et Isabelle Lefebvre

Chagall (1887-1985) est né en Biélorussie dans une famille juive. Très vite, il sera marqué par la musique : celle que joue son oncle violoniste et celle des chants rituels qu'il entend à la synagogue. Il ne sera pas musicien. Il sera peintre mais un peintre fortement influencé par la musique.
Le Shofar, 1914-15

Le Shofar, 1914-15

© © Adagp, Paris 2015 – Chagall

Et quand la musique n'est pas le sujet de ses toiles (musiciens, personnages jouant d'un instrument, instruments eux-mêmes), elle est aussi présente dans sa façon de travailler. "Il travaille comme un musicien mais au lieu de travailler avec les notes, explique Bruno Gaudichon, directeur du musée La Piscine de Roubaix, il prend une base de couleurs qu'il décline tout au long du tableau".
Les Saltimbanques dans la nuit, 1957

Les Saltimbanques dans la nuit, 1957

© © Adagp, Paris 2015 – Chagall

L'expo de La Piscine à Roubaix présente 200 œuvres de Marc Chagall, des toiles en relation avec la musique, de son répertoire le plus connu comme "Le Juif errant" ou des vitraux aux transparentes lumières.
La Mort, 1908-1909

La Mort, 1908-1909

© © Adagp, Paris 2015 – Chagall

"Marc Chagall : les sources de la musique"
La Piscine à Roubaix
Jusqu'au 31 janvier 2016


"Marc Chagall : le triomphe de la musique "
La Philharmonie de Paris, Porte de Pantin
Jusqu'au 31 janvier 2016