La galerie parisienne Jérôme de Noirmont ferme ses portes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/03/2013 à 12H09
La vitrine de la galerie parisienne d'art contemporain Jérôme de Noirmont

La vitrine de la galerie parisienne d'art contemporain Jérôme de Noirmont

© Galerie Jérôme de Noirmont

La galerie parisienne d’art contemporain Jérôme de Noirmont cessera son activité samedi, 23 mars, ont annoncé ses fondateurs. Ils expliquent souffrir d’une "compétition accrue" dans un "mauvais contexte politique, économique et social" en France.

"Près de 20 ans après avoir créé la galerie et notre société Art & Confrontation, nous avons pris la décision personnelle, mûrement réfléchie, de mettre fin à l’activité de la galerie à l'issue de  l'exposition de Marjane Satrapi", écrivent Jérôme et Emmanuelle de Noirmont  dans une lettre électronique.
 
"Notre métier a profondément changé depuis notre ouverture en septembre 1994", expliquent-ils, estimant qu’il faudrait "passer au stade supérieur pour continuer à servir ambitieusement les artistes" dans un contexte de "compétition accrue", notamment internationale.
 
Il faudrait pour cela "des investissements colossaux en termes à la fois de finances, de temps et d’énergie, avec des prises de risque et de responsabilité majeures".
 
Une expansion paraît irréaliste, selon les responsables de la galerie
"Ne voulant pas prendre le large hors de France, une telle expansion nous paraît irréaliste", poursuivent les fondateurs de la galerie, qui évoquent un "mauvais contexte politique, économique et social de la France d’aujourd’hui" et "une pression fiscale étouffante" qui, selon eux, "obère toute perspective d’avenir du marché de l’art en France".
 
Leur société Art et Confrontation continue d’exister, précisent-ils.
 
La galerie Jérôme de Noirmont, installée avenue Matignon, dans le 8e arrondissement de Paris, représentait des artistes comme Valérie Belin, Fabrice Hyber, Jeff Koons, Pierre et Gilles…