La couleur pure de Jean-Michel Meurice illumine le LAAC de Dunkerque

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/12/2016 à 11H50
Originaire de Lille, l'artiste Jean-Michel Meurice était présent à l'ouverture de l'exposition du LAAC (Dunkerque)

Originaire de Lille, l'artiste Jean-Michel Meurice était présent à l'ouverture de l'exposition du LAAC (Dunkerque)

© France 3 / Culturebox

Jusqu'au 2 avril 2017, le LAAC de Dunkerque accueille une grande rétrospective des oeuvres de Jean-Michel Meurice. Figure phare du mouvement Support/Surfaces, l’exposition présente l’évolution du travail de l’artiste à travers quatre sections. De ses premières œuvres réalisées dans les années 1970 sur bâches colorées aux pétales de fleur d'aujourd'hui, le parcours présente aussi 25 documentaires.

L’exposition "Jean-Michel Meurice, une rétrospective" proposée par le LAAC de Dunkerque présente le plus grand panorama chronologique (1960-2000) de l'oeuvre de l'artiste connu dans le monde entier.

Peintre, réalisateur mais aussi co-fondateur de la chaine Arte, Jean-Michel Meurice a de multiples facettes. Visite guidée en présence de l'artiste originaire de Lille. 

Reportage : V. Dermersedian / G. Hayaert / F. Defrance

La couleur pure

L'oeuvre picturale de Jean-Michel Meurice se déguste comme un très bon dessert. Doucement, délicatement, posément. Car la brusquerie ne fait pas partie du vocabulaire créatif de l'artiste. Fasciné par les tissus coptes, les arabesques et les arts primitifs, Meurice cherche à affirmer une "vision intense de la couleur". 
Ludius 1, 1984 Acrylique sur toile - 285 x 200 cm

Ludius 1, 1984 Acrylique sur toile - 285 x 200 cm

© ADAGP, Paris 2016 Photo Christian Demare

Lorsque je peins j'ai le sentiment de l'espace, je me sens un homme sur terre

Jean-Michel Meurice
L'exposition du LAAC présente sur cinq salles l'évolution du travail de l'artiste. Lorsque les lignes tracent plusieurs horizons, la couleur s'impose. Jean-Michel Meurice la travaille comme une partition de jazz dessinant une harmonie d'ensemble. 
Yzlment 2, 1974 - Teinture et acrylique sur toile - 202 x 310 cm

Yzlment 2, 1974 - Teinture et acrylique sur toile - 202 x 310 cm

© ADAGP, Paris 2016 Photo Christian Demare

Le travail de peinture permet de de se décoller du matériel premier pour créer un autre niveau de lecture qui est accessible à chacun
 

Cette démarche s'exprime pleinement dans le grand tableau rose intitulé "La Barnum", réalisé en 1963. De larges coulures verticales emplissent la totalité de la surface. On y voit la répétition d’un geste mais surtout le hasard dans la composition.

La Barnum, 1963 Encres sur toile 202 x 150 cm

La Barnum, 1963 Encres sur toile 202 x 150 cm

© ADAGP, Paris 2016 Photo Christian Demare


"Il ne veut pas être dans un geste expressif, lyrique ou personnel. Ce qu'il veut c'est simplifier la manière de peindre pour donner à la couleur toute son expression", souligne Victor Vanoosten, commissaire de l'exposition.  

La nature comme outil 

Les immenses tableaux de Jean-Michel Meurice disposés sur les murs du LAAC explorent sans cesse de nouvelles écritures et donnent à voir une nature inspirée avec ses énormes pétales colorés. 

J'aime à dire que j'ai commencé à peindre dans le ventre de ma mère et que j'espère vivre jusqu'au bout en peignant



Jean-Michel Meurice, Ipoméa RD 9, 2010_Acrylique et pastel gras sur rideau de douche, 200 x 180 cm

Jean-Michel Meurice, Ipoméa RD 9, 2010_Acrylique et pastel gras sur rideau de douche, 200 x 180 cm

© Photo Christian Demare -® ADAGP, Paris 2016.

"Il se dit que la feuille pourrait être l'outil à utiliser pour déployer la couleur sur l'espace", explique encore l'expert lors de la visite guidée. 

Ses œuvres sont exposées partout dans le monde. En 1978 il a créé deux décors pour des vases en porcelaine à la Manufacture nationale de Sèvres. Quatre de ses Pénélopes sont dans les collections du Musée d'Art Moderne. En 1987 il s'est vu confier la réalisation d'un plafond au Musée Picasso d'Antibes. 
Lipo 11, 1984 - Acrylique sur papier- 215 x 285 cm

Lipo 11, 1984 - Acrylique sur papier- 215 x 285 cm

© ADAGP, Paris 2016 Photo Christian Demare

Le monde des arts en film

La rétrospective du LAAC présente aussi 25 documentaires réalisés par Meurice. Car parallèlement à son travail de peintre, il est aussi réalisateur.
Passionné par les autres artistes, il réalise une série de portraits de peintres. De Sonia Delaunay à Alberto Burri, Pierre Soulages ou encore Zao Wou Ki, il est l'auteur de nombreux films documentaires. Le Grand Prix National de la Création Audovisuelle lui est décerné en 1992.  


Kaariye Walid 9, 1984 - Acrylique sur bois- 300 x 300 cm

Kaariye Walid 9, 1984 - Acrylique sur bois- 300 x 300 cm

© ADAGP, Paris 2016 Photo Christian Demare

Après Le  LAAC de Dunkerque, LaBanque, le Musée de Béthune puis la ville du Touquet accueilleront l'oeuvre de Meurice. Un quadruple hommage a découvrir dans les Hauts-de-France jusqu’à l’été 2017.