"L'Origine du Monde", chronique d'un scandale

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/06/2014 à 16H56
Accrochage de "L'origine du Monde" à Ornans

Accrochage de "L'origine du Monde" à Ornans

© SEBASTIEN BOZON / AFP

Alors que "L'Origine du Monde" de Gustave Courbet est exposé jusqu'au 1er septembre à Ornans, la ville natale de l'artiste, le tableau le plus célèbre du musée d'Orsay n'a toujours pas perdu son parfum de scandale. Exposé pour la première fois en public en 1988, il a été pendant vingt-cinq ans la propriété de Jacques Lacan qui le dissimulait sous une oeuvre trompe-l'oeil. Retour sur un scandale.

Si Jacques Lacan, le célèbre psychanaliste, avait lui-même préféré cacher le tableau de Courbet en le dissimulant sous une autre toile, c'est qu'à l'évidence cette oeuvre est tout sauf anodine. Pendant de longues années, cette évocation très crue d'un sexe féminin épanoui alimentait les conversations de ceux qui ne l'avaient même jamais vue. C'est d'ailleurs à partir de reproductions souvent en noir et blanc que l'oeuvre commença à être vue et exploitée. Elle est exposée jusqu'au 1er septembre 2014 au musée Courbet d'Ornans, dans le Doubs, la ville natale de Gustave Courbet à l'occasion de l'exposition "Cet obscur objet de désirs".

Reportage : M. Berrurier / N. Salen / I. Brahy
Voici un résumé des années scandale autour de cette huile sur toile de 46 cm sur 55, peinte en 1866 par l'artiste d'origine francomtoise.

Reportage : I. Brunnarius / L. Brocard / T. Hardy / A. Baudrand
Habituellement exposée au musée d'Orsay avec la plupart des oeuvres majeures de la peinture française du 19e siècle, "L'Origine du Monde" est devenue l'un des tableaux les plus courus par le public. Le délicieux frisson de l'interdit et du sulfureux n'y est peut-être pas pour rien.

"Cet obscur objet des désirs"
Exposition autour de l'Origine du Monde"
Musée Courbet
Ornans, Doubs
Jusqu'au 1er septembre 2014