L’œuvre en technicolor d’Yvon Taillandier au cœur d’une exposition survitaminée

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/09/2017 à 11H28, publié le 23/09/2017 à 11H25
Des visages souriants et colorés : bienvenue à Taillandier Land.

Des visages souriants et colorés : bienvenue à Taillandier Land.

© capture d'écran France 3

Il est le père de la figuration libre dont se réclamèrent en leur temps les Combas, Boisrond et autre Dirosa. Yvon Taillandier est à l’honneur jusqu’au 1er novembre à l’Abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, dans le Gard. Un "Atelier de curiosités" y retrace le processus créatif de cet artiste à la joie communicative.

Un joyeux capharnaüm, débordant de couleurs et de formes. Bienvenue à Taillandier Land, l’univers en technicolor du peintre Yvon Taillandier. Partout où le regard se pose, des personnages aux couleurs vives et aux visages souriants invitent le spectateur à prendre la vie du bon côté. Cet optimisme, cette joie de peindre et de partager, c’est la marque de fabrique de l’artiste, précurseur dans les années 70 de la figuration libre.

Reportage : J. Curato / P. Barbes / C. Delannoy
Pour cette grande rétrospective dans le cadre superbe de l’Abbaye Saint-André, l’architecte Olivier Ortega a choisi de représenter l’atelier parisien d’Yvon Taillandier. Un lieu de création foisonnante dans lequel chaque objet devient œuvre d’art. Des boîtes de camembert au mobilier (que souvent, il crée lui-même) en passant par de grandes bâches, les œuvres qui s’accumulent voire s’entassent, racontent l’histoire en bande-dessinée de cet incorrigible optimiste.
L'exposition prend la forme d'une reconstitution de l'atelier parisien de l'artiste.

L'exposition prend la forme d'une reconstitution de l'atelier parisien de l'artiste.

© France 3 / Culturebox
Artiste précoce (il expose pour la première fois à l’âge de 16 ans) ; il passe de l’autre côté du miroir dans les années 50 pour devenir critique d’art. Une carrière qui lui permet de côtoyer les artistes les plus prestigieux (Giacometti, Bracques, Soulages, Calder…) et de se forger une vision artistique forte qu’il exprime à partir des années 70.

Yvon Taillandier est aujourd’hui installé en Provence non loin de l’Abbaye Saint-André où sont exposées ses œuvres. À 91 ans, il continue à peindre et n’a pas fini de redonner des couleurs au monde.