L'art victime de la guerre, une exposition chargée d'Histoire à Bordeaux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/05/2012 à 17H03
Sir Joshua Reynolds, MNR 335

Sir Joshua Reynolds, MNR 335

© Portion du portrait de Richard Robinson, XVIIIe siècle

Des toiles oubliées...pour une exposition inédite, au musée des Beaux-Arts de Bordeaux. Jusqu'au 16 septembre, il présente des oeuvres estampillées Musée Nationale Récupération (MNR). Il s'agit d'oeuvres spoliées par les nazis auprès de familles juives ou communistes pendant la 2e Guerre Mondiale. Après la guerre, la plupart d'entre elles ont été rapidement restituées à leurs propriétaires. Mais environ 2000 sont restées orphelines...

Les œuvres les plus prestigieuses, non réclamées, furent confiées aux Musées Nationaux et marquées du sigle MNR. L'Etat en a la garde et l'obligation de les présenter. 
Elles peuvent être, à tout moment, demandées par les ayants droits, descendants ou héritiers.

Baigneuse allongée d'Edgar Degas (oeuvre MNR, Musée d'Orsay)

Baigneuse allongée d'Edgar Degas (oeuvre MNR, Musée d'Orsay)

© Jean-Pierre Dalbera

Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux a reçu certaines de ces toiles. Il en a collecté d'autres dans le cadre d’une exposition partagée sur toute l’Aquitaine. L es écoles anglaises y sont largement représentées.

L'art victime de la guerre, à voir au musée des Beaux-Arts de Bordeaux jusqu'au 16 septembre.