L'art et la tablette : le regard des visiteurs étudié de près au Louvre-Lens

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/04/2017 à 16H38, publié le 13/04/2017 à 16H37
Les visiteurs, munis de tablettes, se promènent dans l'exposition "Le Mystère Le Nain" et participent ainsi à une expérience inédite.

Les visiteurs, munis de tablettes, se promènent dans l'exposition "Le Mystère Le Nain" et participent ainsi à une expérience inédite.

© France 3 / Culturebox

Le musée du Louvre-Lens s’associe au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) sur toute la durée de l’exposition "Le Mystère Le Nain". Du 22 mars au 26 juin, le Louvre-Lens expose les toiles des frères Le Nain, et propose à ses visiteurs une expérience inédite durant laquelle, munis d’une tablette, ils doivent rendre compte des éléments qu’ils jugent les plus importants.

Les frères Le Nain, Louis, Antoine et Mathieu, ont indéniablement marqué la peinture du XVIIème siècle. Les trois frères sont célèbres pour leurs scènes de genre, mais aussi pour leurs portraits. Animés par un génie et un style similaires, les peintres avaient pour habitude de signer leurs tableaux de la même manière, ce qui génère un certain mystère autour de leur œuvre, rendant parfois compliquée l’attribution des toiles à un artiste plutôt qu’à un autre. Selon les experts, certaines seraient même le résultat d’un travail commun aux trois frères. Intitulée "Le Mystère Le Nain", l’exposition du Louvre-Lens propose aux visiteurs de participer à une étude sociologique sur le regard que porte le spectateur sur les œuvres d’art.

Reportage : France 3 Nord Pas-de-Calais - C. Arnold / A. Morvan / R. Maucort

Sur toute la période de l’exposition, le musée proposera une tablette à 600 de ses visiteurs. Au fil de leur déambulation, ils seront invités à indiquer sur celles-ci quels éléments semblent les plus pertinents sur les œuvres exposées. Cette expérience a déjà été réalisée au cours de l’été 2016, au Palais des Beaux-Arts de Lille, uniquement sur des groupes scolaires. Cette fois-ci, comme l’explique Guilaine Legeay, chargée de projets multimédias au Louvre-Lens, l’expérience est réalisée sur tous les publics : "On a essayé de faire un panel le plus divers possible qui correspond au mieux à nos publics puisqu’on va interroger des enfants, des adultes, des familles de différents âges."

Confronter les points de vue des professionnels et ceux des visiteurs lambda

Grâce à l’application Ikonikat, qui s’intègre dans le projet Visuall-TEK, les visiteurs pourront directement dessiner sur la tablette sans avoir besoin de recourir à un vocabulaire parfois trop spécifique. Avec cette étude, le CNRS confrontera les points de vue des professionnels de la peinture et ceux des visiteurs. En demandant au spectateur quel élément il juge le plus important dans une œuvre, les chercheurs sauront si les éléments estimés centraux par les historiens ou les spécialistes de l’art sont les mêmes que ceux désignés par les visiteurs. Les sociologues profiteront également des résultats pour comprendre comment le contexte social et culturel de la visite influence la manière dont sont perçues les œuvres. Les résultats seront analysés et présentés lors d’un colloque qui aura lieu au début du mois de mai, animés par des spécialistes de la peinture des frères Le Nain.

Oeuvre "Famille de paysans dans un intérieur", par les Louis Le Nain, actuellement au Louvre-Lens pour l'exposition "Le Mystère Le Nain"

Oeuvre "Famille de paysans dans un intérieur", par les Louis Le Nain, actuellement au Louvre-Lens pour l'exposition "Le Mystère Le Nain"

© France 3 / Culturebox

Améliorer la politique public du musée

L’étude sera tout aussi utile pour le musée. En comparant les réponses des visiteurs, le musées pourra comment la présentation de l’exposition modifie la façon dont les visiteurs appréhendent une œuvre. Marie Lavandier, directrice du Louvre-Lens s’interroge : "Est-ce que le visiteur, selon qu’il vient directement dans cette exposition ou selon qu’il a eu par exemple une visite guidée auparavant, va appréhender une peinture de la même manière ? D’autre part, est ce que la manière dont on conçoit une exposition, l’ordre dans lequel on accroche les tableaux par exemple, la manière dont on les éclaire, la manière dont on les regroupe change ou non le regard du visiteur ?"

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !