L'abstraction lumineuse d'Olivier Debré au Musée des Beaux-Arts

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/08/2010 à 15H46
L'abstraction lumineuse d'Olivier Debré au Musée des Beaux-Arts

L'abstraction lumineuse d'Olivier Debré au Musée des Beaux-Arts

© Culturebox

Le peintre abstrait Olivier Debré est à l'honneur jusqu'au 30 septembre 2010 à la Cohue, le musée de Beaux-Arts de Vannes. 18 tableaux (dont 11 de très grand format) et 70 gravures son réunies sous le titre "Signes paysages, signes gravés". Des oeuvres lumineuses qui ont souvent trouvé leur origine sur les bords de Loire.

Dans la famille Debré, il y a le frère Michel (auteur de la Constitution de 1958) et le neveu, Jean-Louis, (l'actuel président du conseil constitutionnel). Olivier a été l'artiste. Né à Paris en 1920, il a fait l'école des Beaux-Arts, section architecture. Sa rencontre avec Picasso fut déterminante et ses amitiés avec Nicolas de Staël et Poliakoff aussi. Exposé à New-York, il a également réalisé plusieurs rideaux de scène dont ceux de la Comédie Française et de l'Opéra de Shangaï. Décédé en 1999, il reste l'un des artistes les plus marquants du mouvement de l'abstraction et un extraordinaire coloriste. Une abstraction qui prenait sa source en Touraine. C'est d'ailleurs à Tours qu'une Fondation Olivier Debré devrait voir le jour en 2012.

A voir aussi sur Culturebox :
- Un tableau d'Olivier Debré entre au Musée des Beaux Arts d'Orléans (février 2009)