Jean-Marie Cherruault de la copie des grands maîtres au naïf coloré

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/06/2011 à 09H50
Jean-Marie Cherruault de la copie des grands maîtres au naïf coloré

Jean-Marie Cherruault de la copie des grands maîtres au naïf coloré

© Culturebox

Artiste-peintre et peintre en bâtiment. Deux métiers différents. Et pourtant. L'artiste vosgien Jean-Marie Cherruault est un ancien peintre en bâtiment. Il a commencé par copier, avec talent, les chefs d'oeuvres des plus grands maitres de la peinture. Aujourd'hui, il a réussi à créer son propre univers.

Un univers coloré. Des images flashy. Des personnages naïfs. Un monde enfantin. Pourtant lorsque l'on se plonge dans les toiles de Jean-Marie Cherruault, il y a quelque chose de violent, presque de morbide. On se croirait dans Alice aux pays des Merveilles ou plongé dans un film de Tim Burton. Les personnages bien que colorés ont un côté menaçant. Les adultes ne sont guère avenants et les clowns pas très sympathiques. Sans jouer les psychanalystes, il y a dans ses personnages quelque chose de douloureux. Un traumatisme de l'enfance non-digéré. Un traumatisme. Il le dit d'ailleurs lui-même, il aime puiser dans son enfance son inspiration. Jean-Marie Cherruault ne se définit pas comme un peintre mais comme un imagier. C'est très jeune que son amour pour la peinture a débuté. D'abord, il a copié des oeuvres avec une prédilection pour le 17ème siècle. Puis, il a trouvé son style. Un style très particulier, qui rend son oeuvre facilement identifiable.

A voir aussi sur Culturebox :
- La réconciliation des-fr res-dufy-en-exposition
- Sam Szafran à l'exposition un corps inattendu au FRAC Auvergne