Hommage à l'art naïf du Douanier Rousseau à l'abbaye de Montivilliers

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/02/2012 à 10H11
Une des tableaux exposés à l'abbaye Montivilliers

Une des tableaux exposés à l'abbaye Montivilliers

© France 3/CultureBox

L'abbaye de Montivilliers accueille jusqu’au 19 février l'exposition itinérante réalisée pour le centenaire de la mort du Douanier Rousseau. Des artistes de 20 pays différents ont rendu hommage au précurseur de l'art naïf en réalisant une oeuvre au format de celles du Douanier Rousseau et en reprenant son univers très coloré composé d'animaux et de plantes exotiques.

 

 

Cet art naïf n'a pas de définition propre. C'est un art sans code où l'artiste se base sur son imaginaire pour créer ses œuvres. Souvent autodidactes, ignorant la règle de la perspective, les artistes naïfs inventent leurs propres techniques. D'autres artistes se sont illustrés au côté du Douanier Rousseau comme Louis Vivin, Camille Bombois et Séraphine Louis.

 

Un film a été consacré à Séraphine Louis en 2008. Réalisé par Martin Provost, Yolande Moreau interprete cette jeune femme, orpheline à 7ans qui devient artiste peintre grâce à Wilhelm Uhde collectionneur chez qui elle fait le ménage.  

"Mandrille"

"Mandrille"

© Henri Rousseau