Gustave Doré et ceux qu'il a inspirés au Musée d'Art moderne de Strasbourg

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/02/2014 à 11H56
Illustration de Gustave Doré pour "Barbe Bleue" de Charles Perrault en 1862...On croirait voir "La Belle et la Bête"

Illustration de Gustave Doré pour "Barbe Bleue" de Charles Perrault en 1862...On croirait voir "La Belle et la Bête"

© DR

En cette année 2014, Gustave Doré est la superstar des musées. Celui d’Orsay à Paris mais aussi au Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg, ville natale de ce peintre et graveur du XIXe siècle dont le graphisme influence encore aujourd’hui cinéastes et dessinateurs BD. D’où le titre de cette exposition, intitulée « Doré & friends » à découvrir jusqu’au 25 mai à Strasbourg.

Reportage : Olivier Stéphan / Philippe Dezempte

Si l’exposition du Musée d’Orsay permet de découvrir des facettes moins connues du talent protéiforme de Gustave Doré (voir lien Culturebox plus bas), celle du Musée d’Art moderne de Strasbourg insiste davantage sur les filiations qu’on peut établir entre son œuvre et des artistes contemporains. Cinéma, bande dessinée mais aussi photographie … A bien y regarder, il y a du Doré qui affleure dans bon nombre d’œuvres.

Au cinéma, on peut citer Terry Gilliam (Sleepy Hollow) et Tim Burton, Cecil B DeMille et ses Dix Commandements, Jean Cocteau et sa Bête, ou encore plus récemment, le chat de Shrek, les bas-fonds londoniens de la série Harry Potter ou encore le vaisseau fantôme de Pirates des Caraïbes. En BD, Moebius, mais aussi Bilal, Boucq ou Druillet reconnaissent l’influence de Doré sur leur imaginaire.

"Doré &friends" au Musée d'Art moderne et contemporain de Strasbourg - 1, place de Strasbourg - Jusqu'au 25 mai - du mardi au dimanche de 10h à 18h (fermé le lundi) - Tarifs : de 3,5 à 7 euros