Guerre des couleurs : un artiste interdit à Anish Kapoor son "rose le plus rose du monde"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/11/2016 à 12H37
Le "rose le plus rose du monde" de Stuart Semple

Le "rose le plus rose du monde" de Stuart Semple

© Stuart Semple

Il y a quelques mois, Anish Kapoor s'était arrogé un droit exclusif sur un noir plus noir que noir. Un autre artiste britannique, Stuart Semple, riposte en inventant "le rose le plus rose du monde", une peinture disponible pour tous "sauf pour Anish Kapoor".

"The world's pinkest pink" (le rose le plus rose du monde), annonce Stuart Semple sur son site qui montre des petites pots de pigment en poudre rose fluo, en vente en ligne £3.99 pour "tout le monde sauf Anish Kapoor (qui ne veut pas partager son noir !)".
 
Une note enfonce le clou : "En ajoutant ce produit à votre panier, vous assurez que vous n'êtes pas Anish Kapoor, que vous n'êtes pas lié à Anish Kapoor, que vous n'effectuez pas cet achat pour le compte d'Anish Kapoor ou un de ses associés. A votre connaissance, cette peinture ne finira pas entre les mains d'Anish Kapoor."


Pour Stuart Semple, la démarche d'Anish Kapoor est "mesquine"

Il y a quelques mois, Anish Kapoor avait acheté le droit exclusif d'utiliser le Vantablack, un noir particulièrement profond, par la société qui le produit depuis 2014, NanoSystems. Le monopole de son studio sur cette teinte qui absorbe 99,96% de la lumière avait irrité une partie de la communauté artistique au Royaume-Uni. "C'est la première fois que j'entends parler d'un artiste qui posséderait le monopole sur un matériau", avait alors déclaré un d'entre eux, Christian Furr, au Daily Mail.
 
"Quand j'ai appris qu'Anish avait les droits exclusif du noir le plus noir, j'ai été vraiment déçu", a déclaré Stuart Semple au site The Creators Project. "Je voulais absolument l'essayer dans mon travail et je connais plein d'autres artistes qui voulaient l'utiliser aussi. Ca m'a semblé vraiment mesquin et contraire à l'esprit de générosité qui anime la plupart des artistes qui partagent leur travail."
 
Stuart Semple, qui utilise des couleurs très flashy, a développé ce rose ces dix dernières années avec des fabricants de peinture, explique le site. "Alors que (la peinture) d'Anish absorbe presque toute la lumière, la mienne la réfléchit, c'est une sorte d'antithèse de ce qu'il fait", dit Stuart Semple, annonçant qu'il ne cédera pas "jusqu'à ce qu'il partage son noir. C'est lui qui a commencé !".