"Gauguin, faiseur de mythe", une grande rétrospective à la Tate Modern

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/10/2010 à 10H34
"Gauguin, faiseur de mythe", une grande rétrospective à la Tate Modern

"Gauguin, faiseur de mythe", une grande rétrospective à la Tate Modern

© Culturebox

Le peintre Paul Gauguin fait l'objet d'une grande rétrospective à la Tate Modern de Londres jusqu'au 16 janvier 2010. Plus d'une centaines d'oeuvres ont été rassemblées autour du thème "Gauguin, faiseur de mythe".

On peut s'interroger sur le titre de cette grande rétrospective Gauguin, dans laquelle toutes les périodes de l'artiste sont abordées mais où sa période polynésienne occupe tout de même une place prépondérante.
Pour mieux comprendre la démarche des organisateurs, il faut signaler qu'une salle de la Tate Modern est entièrement consacrée aux autoportraits de Gauguin. Le but : permettre au public de découvrir toutes les facettes de cet homme à la personnalité hors-normes qui a façonné son propre mythe, à la fois cynique, rebelle, victime, sauvage, père, amant malade, dépressif. Pour Belinda Thomson, la co-commissaire de cette exposition, " Gauguin a essayé pendant des années de mener des vies parallèles, homme de devoir et soutien de famille d'un côté, et artiste de l'autre. A partir du moment où il décida à Copenhague (où vivent sa femme et ses 5 enfants) de ne plus faire de compromis avec sa vocation artistique, jusqu'à sa mort aux Marquises en 1903 dans une relative pauvreté, Gauguin se convainquit lui-même que sa vie racontait autre chose. Il s'employa donc à recadrer l'histoire de sa vie".

A voir aussi sur Culturebox :
- Gauguin et les Nabis, les post impressionnistes au musée Fleury
- Paul Gauguin exposé à Quimper, les traces du peintre à Pont-Aven
- Le peintre Maurice Denis exposé dans les Côtes-d'Armor