Franta : la douleur de l'exil prend corps dans les toiles du peintre tchèque

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/01/2017 à 15H24, publié le 26/01/2017 à 16H53
Un peintre à l'écoute des tourments des hommes.

Un peintre à l'écoute des tourments des hommes.

© France 3 Culturebox (capture vidéo)

Artiste mondialement connu, Franta est installé à Vence depuis les années 60. Sa ville d’adoption lui rend hommage jusqu'au 21 mai au château de Villeneuve à travers une exposition intitulée "Le Temps d’une œuvre". L’occasion de rencontrer cet artiste d’origine tchèque qui fut contraint à l’exil. A 87 ans, il reste touché par ceux qui comme lui, ont dû fuir leur pays.

C’est la première exposition personnelle de Franta dans sa ville d’adoption. Cela paraît d’autant plus surprenant que l’artiste, aujourd’hui âgé de 87 ans, est arrivé ici dans les années 50.

L'exil, l'éternelle déchirure 

Né à Trébic, en Tchécoslovaquie en 1930, Franta a été marqué par les luttes politiques : celles de son père partit combattre les troupes d’Hiltler, puis celle qui l’opposa à la dictature communiste de son pays.
 
Elève à l’Ecole des Arts Décoratifs puis à l’Académie des Beaux-Arts de Prague, Franta a quitté clandestinement son pays en 1958. Il rejoint en France celle qui allait devenir sa femme, Jacqueline, rencontrée deux ans plus tôt en Algérie lors d’un voyage d’étude. En 1964, ils s’installent sur les hauteurs de Vence, une ville où Chagall et Matisse ont eux aussi posé leurs valises pendant un temps.
 
Pendant 17 ans, Franta n’a pas pu revenir dans son pays natal où sa famille a fait l’objet de mesures de rétorsion. Il n'a jamais revu son père vivant.
Cet exil, vécu comme un déchirement, le poursuivra longtemps dans sa peinture. Il résonne encore aujourd’hui face à la tragédie vécue par des millions de migrants contraints de quitter leur terre natale. Une tragédie qui reste pour cet artiste "difficile à digérer".

Reportage : France 3 Côte d'Azur -J. Routhier  / F. Tisseaux / B. Mariani
L’exposition au  musée de Vence, intitulée "Le temps d’une œuvre", est articulée autour de grands thèmes qui ont marqué le parcours créatif de Franta : les êtres broyés par le pouvoir, par une organisation technicienne (thème qui correspond à la période des années 60-70) puis sa rencontre éclatante avec l’Afrique noire dans les années 80. Franta découvre le désert, le pays Dogon, les tribus Masaï... Naissent alors des toiles magnifiques où les corps sont représentés avec une énergie et une puissance pleine de sensibilité, de nuances et parfois de blessures.
Expo Franta à Vence Afrique © France 3 Culturebox (capture vidéo)

"Franta, Le temps d’une oeuvre"
Musée de Vence, 
jusqu'au 21 mai 2017
puis du 25 mars au 21 mai 2017
Chapelle des Pénitents Blancs,
place Frédéric Mistralà Vence


Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !