Fabien Harel lâche ses animaux dans les couloirs du casino de Royat

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/12/2015 à 13H40
"Mulots" de Fabien Harel

"Mulots" de Fabien Harel

© France 3

Diplômé de l'école des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand, Fabien Harel aime les bêtes. Et il les peint. Des portraits figuratifs qu'il anime à l'aide d'une technique particulière. "Animus" au casino de Royat (Puy-de-Dôme) jusqu'au 31 janvier 2016.

Reportage: Olivier Martinet, Bruno Lebret et Didier Robert
C'est en quelque sorte une exposition vivante. D'une part, les grands dessins de Fabien Harel sont particulièrement réalistes et d'autre part, explique-t-il "le dessin n'est jamais terminé et je le reprendrai après l'expo. Le dessin a toujours besoin d'un cheminement et d'une continuité".
"Chat sauvage" d'inspiration orientale

"Chat sauvage" d'inspiration orientale

© France 3
Diplômé de l'école de Beaux-Arts de Clermont-Ferrand, Fabien Harel commence à se faire un nom avec son étonnant bestiaire. Ours, cochons, écureuils, sangliers, des animaux auxquels il donne une apparence de réel.
"Porc" par Fabien Harel

"Porc" par Fabien Harel

© France 3
Peint sur papier uniquement, il les réalise à plat sur le sol, à l'aide de baguettes métalliques biseautées. Il crée ainsi éclaboussures, tâches et coulures. Des accidents plus ou moins planifiés font vibrer l'oeuvre. Le résultat est très séduisant.
Pour s'en convaincre il suffira de parcourir les couloirs du casino de Royat.
Mulot (détail)

Mulot (détail)

© France 3
"Animus"
Casino de Royat (Puy-de-Dôme)
Jusqu'au 31 janvier 2016