Exposition : "Marc Chagall. Des couleurs pour la Bible" au musée de Nice

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/12/2014 à 17H19
Marc Chagall, Noé reçoit l’ordre de construire l’Arche (détail), 1931, gouache sur papier, musée national Marc Chagall

Marc Chagall, Noé reçoit l’ordre de construire l’Arche (détail), 1931, gouache sur papier, musée national Marc Chagall

© RMN Grand Palais / Adrien Didierjean - Adagp, Paris 2014

Sous le titre "Marc Chagall. Des couleurs pour la bible", le musée national Marc Chagall de Nice présente le travail de recherche graphique de l’artiste sur les textes bibliques. Une série de 40 gouaches réalisées entre 1930 et 1931 est exposée en parallèle d’une sélection des gravures pour la Bible.

Tout au long de sa vie, Marc Chagall a été très inspiré par la Bible. Une source d’inspiration à contre-courant en ce début de XXe siècle. Ses recherches pour renouveler l’art sacré ont commencé dans les années 1930 avec la commande de l’éditeur Ambroise Vollard  qui souhaitait éditer une version illustrée du livre sacré Ce projet magistral n’aboutira que vingt-six ans plus tard.

Equipe : V. Varin, D. Beaumont, J. Juvigny
Un artiste à coutre-courant
Ce qui intéresse Chagall dans la Bible, ce sont les différents genres littéraires que l’on trouve dans ses textes (poésie, proverbes, art narratif). L’artiste en fait son thème emblématique alors que les tendances de l’époque sont de sortir de cette source d’inspiration vieille de deux mille ans. Les artistes modernes souhaitent se diriger vers une recherche artistique essentiellement basée sur des innovations techniques et plastiques. Marc Chagall s’élève contre cette vision de l’art, trop stricte à son goût, à laquelle il manque une dimension spirituelle.
Marc Chagall, Les Hébreux adorent le veau d’or, 1931, huile, gouache et encre de Chine sur

	papier, musée national Marc Chagall

Marc Chagall, Les Hébreux adorent le veau d’or, 1931, huile, gouache et encre de Chine sur papier, musée national Marc Chagall

© RMN Grand Palais / Adrien Didierjean - Adagp, Paris 2014

La Bible illustrée de Chagall
Les quarante gouaches que compte cette exposition constituent une première recherche graphique sur la Bible. Le projet, qui aboutit en 1956, comprend 105 planches gravées à l’eau-forte que l’artiste a réalisées entre 1930 et 1955. Avec ses illustrations, Chagall valorise le côté poétique des textes bibliques. Il s’est détaché de l'art religieux tel que traité par ses prédécesseurs, "se laissant aller à ses inclinations personnelles et à son imagination" analyse l'historien d'art Meyer Schapiro. 
 

Marc Chagall, Abraham prêt à immoler son fils 1931, huile et gouache sur papier, musée national

	Marc Chagall

Marc Chagall, Abraham prêt à immoler son fils 1931, huile et gouache sur papier, musée national Marc Chagall

© RMN Grand Palais / Adrien Didierjean - Adagp, Paris 2014

Chagall et l'art "religieux"
Le terme religieux fait souvent allusion au sens sacré de l’art. Or, l’œuvre de Chagall traitant de ce sujet n’a pas été créée à des fins liturgiques, mise à part quelques œuvres comme les vitraux de la cathédrale de Reims qu’il réalise en 1974. Concernant ces créations "religieuses", l’artiste précise que sa création n’appartient pas à une religion. En témoigne, l’inscription laissée sur la céramique murale qu’il créé pour l’église du Plateau d’Assy "Au Nom de la Liberté de Toutes les Religions".
 

Céramique murale de Marc Chagall "Passage de la mer Rouge" à l'église d'Assy

Céramique murale de Marc Chagall "Passage de la mer Rouge" à l'église d'Assy

© PHOTOPQR/LE DAUPHINE LIBERE


Exposition "Marc Chagall. Des couleurs pour la bible"
du 29 novembre 2014 au 9 mars 2015
Musée national Marc Chagall
avenue du Docteur Ménard 
06000 Nice
Tarif :
Plein tarif : 8€
Tarif réduit : 6€
Tarif groupes : 6,50 € (à partir de 10 pers.)