Exposition évènement de Valentin de Boulogne à New York, avant le Louvre

Par @valerieoddos Journaliste, responsable de la rubrique Expositions de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/10/2016 à 16H55
Valentin de Boulogne, à gauche : "Samson", 1631, The Cleveland Museum of Art - A droite "Le Concert", Musée du Louvre, Paris

Valentin de Boulogne, à gauche : "Samson", 1631, The Cleveland Museum of Art - A droite "Le Concert", Musée du Louvre, Paris

© A gauche, The Cleveland Museum of Art - A droite, Musée du Louvre, Paris

A New York, le Metropolitan Museum of Art (Met) présente une exposition exceptionnelle de 45 des 60 œuvres connues de Valentin de Boulogne, géant de la peinture française du XVIIe siècle (jusqu'au 16 janvier 2017). L'exposition sera au Louvre du 22 février au 22 août 2017.

Valentin de Boulogne : Beyond Caravaggio est la première exposition monographique de cet artiste décédé à 41 ans (selon les chroniqueurs de l'époque, il est mort pour s'être baigné dans une fontaine glacée, après avoir beaucoup bu). Ses œuvres sont rares : il reste 60 peintures connues de sa main. 45 sont réunies à New York : elles viennent de Paris et aussi de Rome, Vienne, Munich, Madrid ou Londres. Le Louvre, qui conserve la plus grande collection des œuvres du peintre français, a prêté l'ensemble de ses peintures au Met.
Valentin de Boulogne, "David et Goliath", ca 1616-1618, Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid

Valentin de Boulogne, "David et Goliath", ca 1616-1618, Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid

© Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid


La première grande exposition depuis 1973-1974

Valentin de Boulogne (1591-1632), une des figures les plus importantes du caravagisme, n'avait pas été présenté au public de façon aussi exhaustive depuis une exposition en 1973-1974 organisée par l'Académie de France à Rome et le Grand Palais, "Valentin et les caravagesques français".
 
Peu connu du grand public, Valentin de Boulogne a été une référence pour les peintres réalistes du XIXe siècle comme Courbet ou Manet.
Valentin de Boulogne au Met de New York


Des scènes de taverne et des scènes religieuses empreintes de mélancolie

Le peintre français a passé l'ensemble de sa courte carrière à Rome où il a reçu de nombreuses commandes des papes et des puissants, comme Mazarin et Louis XIV.
 
Il est né en 1591 à Coulommiers près de Paris, et son père était peintre verrier. On sait peu de sa vie avant son arrivée en Italie aux alentours de 1614, sinon qu'il s'est formé chez Simon Vouet.
 
Valentin de Boulogne a suivi le Caravage dans le réalisme dramatique et le clair-obscur. Il a repris ses sujets de prédilection, des scènes de taverne, avec des musiciens, ou des diseuses de bonne aventure, et aussi des scènes religieuses, mais il les traite à sa façon, en y ajoutant de la mélancolie et des couleurs proches des peintres vénitiens.