Exposition Courbet et Cézanne à Ornans : deux peintres, un même horizon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/07/2013 à 14H12
Cézanne - "Trois baigneuses" (1875-1877)

Cézanne - "Trois baigneuses" (1875-1877)

© ALFREDO DAGLI ORTI / THE ART ARCHIVE / THE PICTURE DESK

Courbet, Cézanne : deux monstres sacrés fondateurs de la modernité en peinture dont on ne sait s'ils se sont un jour croisés. 20 ans les séparent et pourtant Cézanne semble s'être nourri des peintures de Courbet. A Ornans dans le Doubs, une exposition met en parallèle le travail de deux artistes fortement enracinés dans leur terroir et défenseurs de l'innovation. A découvrir jusqu'au 14 octobre.

"Courbet / Cézanne : la vérité en peinture", c'est l'histoire d'une rencontre entre le travail de deux hommes qui ont révolutionné la manière de penser l'art au XIXe siècle. Une cinquantaine d'oeuvres prêtées par les plus grands musées internationaux permettent de rentrer dans l'univers des deux peintres. Né en 1819, Courbet, chef de file du mouvement réaliste, est de 20 ans seulement l'aîné de Cézanne, l'un des grands impressionnistes considéré comme le précurseur du cubisme. 

Tous deux amoureux de la terre, ils ne conçoivent plus la peinture selon un idéal du Beau mais cherchent à révéler la vérité face à la nature qu'ils contemplent comme surgissement ou force. Courbet parle de "réalisme", Cézanne de "réalisation", mais ils partagent cette même quête d'une peinture du retour au monde dont le tableau de Courbet, "Les Origines du monde", est emblématique. 

Reportage de F. Griffond, C. Cormery, N. Montel   
Deux terroirs féconds qui assurent la créativité des peintres, les paysages de Franche-Comté pour Courbet, le pays d'Aix pour Cézanne, des thèmes très similaires (on retrouve par exemple "Les Baigneuses", l'un des nus les plus polémiques de Courbet dans "Les Grandes Baigneuses" de Cézanne), et une même volonté de donner à la peinture une vraie consistance au delà des canons esthétiques de l'époque, voilà ce qui relie les deux hommes.
Cézanne - "La Montagne Sainte Victoire"

Cézanne - "La Montagne Sainte Victoire"

© PHOTO12
En terme de technique, Gustave Courbet enduisait sa toile d’un fond sombre, presque noir, de là il remontait vers la clarté tout en sculptant la matière pour donner à ses oeuvres du relief. Un travail à partir d'une couche de peinture qui a beaucoup influencé Cézanne, l'artiste préférant faire deviner la signification des formes que de représenter explicitement tel ou tel élément. Quant à l'idée de donner du mouvement en dépassant la représentation figée, elle est commune aux deux peintres. Il n'y a pas de pose, on saisit plutôt l'instant dans ce qu'il nous donne à voir. 
Gustave Courbet - "La Vague"

Gustave Courbet - "La Vague"

© GIANNI DAGLI ORTI / THE ART ARCHIVE / THE PICTURE DESK
Exposition Courbet / Cézanne : la vérité en peinture
Jusqu'au 14 octobre au Musée Courbet d'Ornans