Donald chez les grands maîtres, un canard déchaîné au Musée des Beaux Arts

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/04/2015 à 18H34
Les jeunes de et d’après Goya par le collectif Interduck

Les jeunes de et d’après Goya par le collectif Interduck

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

On aura tout vu ! Donald le pétillant canard imaginé par Walt Disney est à l'honneur au musée des Beaux-Arts de Lille. Figure iconique de l'art populaire, un collectif d'artistes allemands a détourné 80 tableaux mythiques et placé le palmipède au centre de l'oeuvre. Cette exposition en forme de chasse au canard est organisée jusqu'au 5 juillet pour la deuxième édition d’Open Museum.

Donald a envahi le musée des Beaux-arts de Lille. Le deuxième opus du concept Open museum invite cette année le collectif berlinois InterDuck à détourner 80 oeuvres et tableaux d'artistes classiques. Ca claque du bec, ça caquette dans les allées, ça cancane parfois mais ça fait aussi beaucoup glousser.

"On ne se moque absolument pas des oeuvres d'art anciennes, nous sommes nous-mêmes des artistes. Ce qui nous intéresse c'est d'aller encore plus vers l'art", explique 
Eckart Bauer membre du collectif.

Reportage : C. Massin / B. Bugnicourt / ME. Masson
De Léonard de Vinci à Picasso en passant par Goya ou Monet, tous les grands noms sont réinterprétés et joyeusement dépossédés de leurs œuvres les plus connues.

Le Canard à la perle

Parmi les oeuvres détournées les plus célèbres, il y a notamment un "Canard à la perle" aux faux airs de Vermeer. La figure populaire de Donald et son bec jaune criard remplace ici le visage évanescent d'une jeune fille éclairé à la lueur d'une flamme. Pour les artistes du collectif, c'est aussi une manière d'attirer un autre public à l'intérieur du musée. 
Canard à la perle par le collectif InterDuck

Canard à la perle par le collectif InterDuck

© coll interDuck-DUCKOMENTA
D'un oeuf nait un chef d'oeuvre 

Cette exposition n'est pas seulement ludique et divertissante. La démarche des conservateurs vise aussi à interroger notre regard sur les oeuvres d'art. "Introduire Donald dans le musée nous amène à re-regarder les chefs d'oeuvre. Et là on se rend compte de subtilités, d'interprétation", explique Bruno Girveau, le directeur du Palais des Beaux-arts de Lille. Simple caricature ou hommage aux peintres, il y a dans ces réinterprétations plusieurs niveaux de lecture. 
"Donald" à l'Open Museum du Palais des Beaux-arts de Lille
Jusqu'au 5 juillet 
Place de la République 59000 Lille
Heures d'ouverture: Lu 14- 18 h, Mer-Di: 10-18 h
Tarifs : 7 ou 4 euros