"Delacroix et l'aube de l'Orientalisme" au Domaine de Chantilly

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/10/2012 à 15H31
L'album de voyage au Maroc - Eugène Delacroix

L'album de voyage au Maroc - Eugène Delacroix

© RMN

"Eugène Delacroix et l'aube de l'orientalisme", inaugure la nouvelle salle du Jeu de Paume du Domaine de Chantilly. Les visiteurs pourront découvrir les débuts de l'orientalisme avec le précurseur de ce mouvement longtemps considéré comme mineur ou naïf, très tendance aujourd'hui. De nombreux autres artistes, tel que Decamps, Marilhat, Dauzats, Vernet ou Fromentin côtoient les œuvres du grand maître.

Eugène Delacroix, peintre orientaliste. Cela va sans dire, tant son nom est associé à ce mouvement qu'il a initié en 1832, lors d'un séjour au Maroc. Là-bas, l'artiste aura la révélation de l'Orient et de la couleur. Et c'est justement à la naissance de l'orientalisme, à sa puissance, son originalité, qu'est consacrée cette exposition.

Elle permet de mieux comprendre ces artistes, les premiers à porter leur regard au-delà de l’Europe. Car Eugène Delacroix ne fut pas le seul. Decamps, Marilhat, Dauzat, Vernet ou encore Fromentin, ont chacun à leur façon, nourrit ce mouvement.

 

 

Les oeuvres de Delacroix trouvent un échos particulier à Chantilly, car l’exposition s’appuie sur une partie des collections du musée de Condé, riche en œuvres orientalistes. Le duc d’Aumale, héritier du domaine, était un grand collectionneur. Le château en conserve une cinquantaine, dont le précieux album de voyage de Delacroix au Maroc en 1832.

L'artiste réalise en quelques mois, plusieurs milliers d'aquarelles, isolées ou réunies en carnets annotés à la mine de plomb: elles constituent un album de voyage où il puisera l'inspiration tout au long de sa vie. Cette techique à l'aquarelle, a une importance toute particulière dans l'oeuvre de l'artiste. Il l'acquiert lors d'un voyage en Angleterre, une dizaine d'année plus tôt. Elle lui sera d'une grande aide lors de son séjour en Afrique du Nord, pour en restituer toutes les couleurs. 

Delacroix découvre au Maroc, de janvier à juin 1832, un univers nouveau, propre à supplanter l’Antiquité gréco-romaine, jusque-là source d’inspiration principale des artistes néoclassiques. L’orientalisme devient alors une des branches du courant romantique.

 

L'album de voyage au Maroc (aquarelle) - Eugène Delacroix

L'album de voyage au Maroc (aquarelle) - Eugène Delacroix

© Bibliothèque de l'image

 

Finalement, toute sa vie durant Eugène Delacroix aura cherché à se démarquer de ses contemporains. Ce voyage en Afrique  lui aura offert une occasion unique d'y parvenir, en lançant un nouveau mouvement artistique.

Delacroix reste le maitre incontesté de l'orientalisme... et d'une sorte de liberté. A l'image de sa toile la plus célèbre présentée un an seulement avant ce voyage : "La liberté guidant le peuple" apparait retrospectivement, comme un avant-goût de cette nouvelle aventure artistique.

 

La liberté guidant le peuple - Eugène Delacroix

La liberté guidant le peuple - Eugène Delacroix

© Musée du Louvre - Paris