Découvert au Ritz, un tableau de Charles Le Brun est adjugé 1,44 million d'euros

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/04/2013 à 09H07
Une employée de la maison Christie's admire le tableau "Le sacrifice de Polyxène" de Charles Le Brun, en janvier 2013

Une employée de la maison Christie's admire le tableau "Le sacrifice de Polyxène" de Charles Le Brun, en janvier 2013

© Emmanuel Dunand/AFP

Un tableau de Charles Le Brun (1619-1690), découvert dans la suite de l'Hôtel Ritz à Paris où a vécu Coco Chanel, a été adjugé lundi 1,44 million d'euros. Un record pour ce peintre, a indiqué la maison d'enchères Christie's France.

Oeuvre de jeunesse de l'artiste devenu plus tard le peintre de Louis XIV, "Le sacrifice de Polyxène" ornait - dans l'ignorance de tous - le salon de la suite où a vécu pendant plus de 30 ans Coco Chanel, la couturière française décédée en 1971.

"Le sacrifice de Polyxène", un tableau de jeunesse
Le Brun a 28 ans, il revient d'un séjour de trois ans à Rome durant lequel il étudie les peintures de Raphaël et se rapproche de Nicolas Poussin dont il s'inspire et qu'il imite parfois. L'oeuvre relate un épisode de la fin de la Guerre de Troie raconté par Ovide. Polyxène, fille du roi Priam et de la reine Hécube, s'apprête à être sacrifiée sur le tombeau d'Achille. Un soldat grec brandit un couteau pour la poignarder, sa mère tente de la défendre, la jeune femme, le visage triste mais digne, semble se résigner à son sort tragique.

"Lorsque j'ai vu cette peinture dans la suite, j'ai reculé d'un pas. L'impact de cette oeuvre était très puissant. Le traitement des couleurs, des mouvements était remarquable", a indiqué Joseph Friedman, conseiller artistique du Ritz. "L'influence de Poussin était manifeste". "Ma collègue Wanda Tymowska a ensuite repéré dans un coin un monogramme CLBF, pour Charles Le Brun Fecit ainsi qu'une date, 1647". "Je ne pouvais pas en croire mes yeux. Comment se faisait-il que personne n'ait prêté attention à une oeuvre pareille?", s'interroge M. Friedman.

Une huile sur toile de grande taille estimée entre 300.000 et 500.000 euros
Elle avait été repérée par le conseiller artistique du Ritz et sa collègue à l'occasion d'un inventaire des oeuvres et meubles se trouvant dans le palace, propriété du milliardaire égyptien Mohammed Al-Fayed. L'hôtel de luxe, installé dans un bâtiment édifié en 1705 place Vendôme, est fermé pour des travaux de rénovation.

Le produit de la vente ira à la Fondation Dodi Al-Fayed, le fils du milliardaire, décédé le 31 août 1997 avec Lady Diana dans un accident de voiture à Paris.